Vendredi 20 Juillet, 2018

Clamé Ocnam Daméus adresse une requête aux médias haïtiens

Le commissaire du gouvernement près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, Ocname Clamé Daméus. Photo: Le National

Le commissaire du gouvernement près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, Ocname Clamé Daméus. Photo: Le National

Le conflit entre l’opposition et le gouvernement continue de s'envenimer. Le premier ne décolère toujours pas contre l’entrée en vigueur du budget 2017-2018 depuis le 1er octobre dernier. Le second ne digère pas les mouvements de protestation à travers les rues qui dégénèrent parfois en violence.

La semaine dernière, c’est le commissaire du gouvernement près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, Ocname Clamé Daméus, qui s’en est pris aux protestataires qu’il qualifie de « délinquants politiques ». Il a menacé de les poursuivre et les faire sanctionner « conformément à la loi », invitant par-là les victimes de violences à se présenter au parquet pour déposer leurs plaintes.

La menace du représentant de l’Exécutif dans le Judiciaire prend des proportions sérieuses avec cette note qu’il a adressée aux responsables, directeurs, opérateurs de médias audio-visuels dans la zone métropolitaine en date du 20 octobre 2017. Ocname Daméus formule une demande inhabituelle : « mettre à la disposition du parquet sur sa réquisition expresse et dans délais raisonnables, toutes images et tous enregistrements sous supports audiovisuels pertinents relatifs à tous les actes de banditisme et de violence commis au cours des manifestations de rue dans la capitale. »

La démarche du commissaire du gouvernement a fait tiquer de nombreux internautes qui y dénoncent sur les réseaux sociaux  une atteinte à la liberté d’expression et une remise en cause de l’article 28.2 de la Constitution qui encadre la protection des sources d'informations des journalistes.

La rédaction de Loop Haïti a contacté l’Association des Médias Haïtiens (ANMH), mais son président n’a pas voulu faire de commentaires. Par ailleurs, il annonce la publication instamment d’un communiqué de presse relatif à ce sujet.