Jeudi 12 Décembre, 2019

La DINEPA n’est plus en mesure d’alimenter la population en eau

Des citoyens sont remarqués avec leurs gallons en mains pour s’en procurer avec beaucoup de difficultés / Photo : Jésula Simon/ Loop Haiti

Des citoyens sont remarqués avec leurs gallons en mains pour s’en procurer avec beaucoup de difficultés / Photo : Jésula Simon/ Loop Haiti

La Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement (DINEPA) a informé la population à travers une note de presse parue lundi 30 septembre qu’elle ne peut plus alimenter les régions du pays en eau. Joint par téléphone, le directeur technique de l’institution, Pascal Adonis, souligne qu’un problème de carburant est à la base de cette rareté d'eau à travers le pays notamment la capitale.

La pénurie en eau déjà constatée dans plusieurs artères de la capitale haïtienne ainsi que dans d’autres villes de province du pays semble être sur le point de s'accentuer si l’on se fie à une note rendue publique par la Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement (DINEPA). Selon la note, l'institution a de sérieuses difficultés de poursuivre son service d’approvisionnement en eau en ce moment. Ces difficultés ont été survenues suites aux mouvements de protestation ayant entrainé l’obstruction des voies publiques dans différents recoins du pays notamment à travers la capitale.

« Le problème de l’obstruction des voies empêche aux fournisseurs de diesel d’alimenter les comptes de la DINEPA afin que l’institution puisse elle-même électrifier ses groupes électrogènes » précise Pascal Adonis, dans une courte entrevue avec la rédaction. Sans électricité pour faire le pompage, rien ne peut être fait selon le directeur technique joint par téléphone.

Ce dernier qui précise que pas moins de trois communes sont déjà affectées par la pénurie d’eau, souligne que l’alimentation se fait par forage pour les zones affectées. « L’exploitation de l’eau souterraine par pompage exige obligatoirement de l’électricité pour son alimentation » précise le directeur Adonis avant d’ajouter que l’institution possède trois (3) groupes de forages qui sont privés de diesel, ce qui leur empêche de pourvoir alimenter la commune de Delmas.

Monsieur Adonis indique que cette rareté affecte pour le présent moment les zones de Bourdon, Delmas, Tabarre, Carrefour et Siloe. Il promet néanmoins que les responsables de la Direction Nationale de l’Eau Potable (DINEPA) feront le nécessaire pour pouvoir reprendre le service de la distribution d’eau.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :