Jeudi 21 Mars, 2019

La dépouille d'Emiliano Sala en Argentine pour recevoir un dernier hommage

Des supporters du FC Nantes affichent le message en espagnol "pour toujours, avec toi" au côté de l'effigie d'Emiliano Sala, le 30 janvier 2019 à Nantes
afp.com - SEBASTIEN SALOM GOMIS

Des supporters du FC Nantes affichent le message en espagnol "pour toujours, avec toi" au côté de l'effigie d'Emiliano Sala, le 30 janvier 2019 à Nantes afp.com - SEBASTIEN SALOM GOMIS

Le cercueil du footballeur Emiliano Sala, mort dans un accident d'avion entre Nantes et Cardiff, est arrivé vendredi en Argentine, où ses obsèques sont prévues samedi, dans son village de Progreso.

Les parents, la sœur et le frère se sont rendus dans le salon des pompes funèbres à Santa Fe mais se sont refusés à toute déclaration à la presse.

Après l'identification formelle du corps du footballeur argentin, extirpé de l'épave de l'avion qui s'est abîmé dans la Manche, les autorités britanniques ont donné leur feu vert à la restitution du corps à la famille.

Comme un symbole, l'hommage est prévu dans le gymnase du club, où Sala revenait à chacune de ses visites à Progreso.

+"On va lui donner les adieux qu'il mérite", promet le maire de Progreso, Julio Muller.

Le club qui l'a révélé, le FC Nantes, et Cardiff, qui venait de l'acheter pour 17 millions d'euros, en conflit sur le versement des indemnités de transfert, ont chacun dépêché une délégation en Argentine.

Pour le club gallois, l'entraîneur Neil Warnock et le directeur général Ken Choo font le voyage.

"C'était un fil de fer, tout maigre, il n'avait que 15 ans, mais on sentait qu'il avait un avenir, et il adorait s'entraîner. Pendant que ses amis allaient manger un asado, il allait courir", témoigne Daniel Demonte, entraîneur de l'équipe réserve de San Martin de Progreso.

Son plus grand rêve, ajoute-t-il, était de jouer en Premier League, un rêve sur le point d'être exaucé avec Cardiff, qui avait misé sur lui au mercato, pour sortir de la zone rouge et décrocher le maintien dans l'élite.

Avec ses deux garçons, dont l'un a une touche avec le grand River Plate, il compte se rendre à l'hommage samedi. "C'est dur, mais c'est important. C'était la gloire du club. L'année dernière, il est allé voir les enfants à l'entraînement, il était généreux", salue ce technicien en climatisation.

Le corps de ce garçon timide et adoré à Progreso sera transporté samedi vers un funérarium de Santa Fe, où il sera incinéré.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :