Lundi 15 Juillet, 2019

La corruption au centre d’un Colloque international en Haïti

L’Université Quisqueya et la « 1804 Institute, une organisation basée aux États-Unis ont organisé les 3 et 4 mai 2018, un colloque international sur la corruption au Campus de l’Uniq. Le thème retenu « corruption et transparence : mécanisme et enjeux.

L’objectif de ce Colloque est donc de sensibiliser les citoyens haïtiens afin de les rendre plus attentifs aux prestations de leurs dirigeants et de responsabiliser ces derniers pour leur performance. À cette fin, les assises ont porté sur quatre (4) à savoir : les caractéristiques de la corruption ; les dispositifs de lutte contre la Corruption ; l’économie de la corruption et la sociologie de la corruption.                            

Plusieurs intervenants sont unanimes à reconnaitre qu’il faut à tout prix combattre le fléau de la corruption qui ronge le pays.

« Il faut absolument poser le problème de la corruption en Haïti, car ce fléau est présent dans toutes les institutions du pays », selon les anciens Premiers ministres, Michel Duvivier Pierre-Louis, Jacques Édouard Alexis et Yvon Neptune qui intervenaient lors de ce colloque international. Ils plaident en faveur du renforcement de l’appareil judiciaire.

L’ex-conseillère électorale, Ginette Chérubin juge, elle aussi, excessivement grave le problème de la corruption est en Haïti. Pour elle, la lutte contre ce fléau doit nécessairement passer par la résolution du problème de l’impunité.

Elle en a profité pour dénoncer la façon dont les États généraux sectoriels de la Nation ont été lancés.

La mauvaise gestion des fonds du programme Pétrocaribe a conduit à de nombreuses réflexions sur le phénomène de la corruption qui mine le pays. De plus en plus de voix se font entendre pour dénoncer ce fléau.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :