Mardi 25 Juillet, 2017

La commune de Petit-Goâve aura bientôt une nouvelle bibliothèque

Après une longue période de baisse de ses activités, la bibliothèque va ouvrir ses portes dans un bâtiment flambant neuf et "durable". Les travaux de construction débutent d’arrache-pied ce lundi 13 février. Une cérémonie officielle a lieu vendredi dernier pour la pose de la première pierre par l’Union Européenne, la Welthungerhilfe, la Bibliothèque Nationale d’Haïti (BNH) et les élus locaux.

Sur un terrain de 230 mètres carrés en plein cœur de la ville, à l’angle de la rue République et Notre-Dame dans les parages de l’église catholique et des banques commerciales,  la bibliothèque sera construite en béton armé et à deux niveaux. Selon les précisions de l’ingénieur Edner Joseph, chef de projet à la Welthungerhilfe, le rez-de-chaussée comportera une salle de lecture, une boutique de stockage, un espace de tri, un secrétariat, un dépôt, un cafétéria. La partie à l’étage sera surmonté d’une toiture métallique, abritera entre autres une salle informatique, un secrétariat, le bureau du coordinateur, une salle de conférence qui servira aussi comme espace de lecture.

« C’est une bonne nouvelle et nous avons attendu ce projet avec impatience », se réjouit Jean Midley Joseph, directeur de la bibliothèque. La précédente bibliothèque, située jadis sur le même site, a été complètement détruite en 2010 lors du séisme du 12 janvier qui a ravagé  le département del'Ouest du pays. C’était un bâtiment à l’architecture ancienne, faite de bois et de briques, qui a accueilli le célèbre écrivain Dany Laferrière, en 2009, après qu’il eut reçu le Prix Médicis pour son roman L’énigme du retour. Sans compter la perte des livres et des matériels, qui a obligé son dysfonctionnement total entre 2010 et 2011. « Nous avons contacté quelques partenaires qui nous ont aidés à trouver un local provisoire et des moyens financiers pour la relance des activités », explique le directeur.

La bibliothèque nationale d’Haïti, annexe de « Petit-Goâve » s’est relogée depuis à l’angle de l’avenue de la Liberté et de la rue Républicaine dans un local, quoique exigu, qui reçoit tous les jours entre 200 à 300 jeunes pour la lecture sur place et le prêt d’ouvrages.

Avec le futur bâtiment, monsieur Midley Joseph, prévoit déjà une augmentation de la capacité d’accueil de la bibliothèque, la création des activités culturelles dans la ville et l’attraction de publics réticents.

Du reste, la Welthungerhilfe souligne que la reconstruction de la Bibliothèque municipale « […] exprime [aussi] le besoin de « situer le cadre socio-éducatif/culturel » au cœur de la dynamique de développement durable. » Elle est inscrite dans le cadre du « Projet intégré d’aménagement et développement urbain à Petit-Goâve » pour un coût qui s’élève à 332,000.00 US. Par là même, ingénieur Edner Joseph a donné la garantie que les travaux s’achèveront d’ici la fin du mois de juin de cette année.