Jeudi 29 Octobre, 2020

La capitale et d’autres villes du pays au point mort ce mardi

Carrefour de l'aéroport , point de rassemblement pour des militants politiques et des manifestants anti-Jovenel Moise./Loop Haiti-Luckenson Jean.

Carrefour de l'aéroport , point de rassemblement pour des militants politiques et des manifestants anti-Jovenel Moise./Loop Haiti-Luckenson Jean.

Haïti traverse, depuis quelques mois, une crise politique aigüe résultant de l’absence d’un gouvernement légitime et l’intensification des mouvements et des manifestations contre le pouvoir en place. Plusieurs jours de grève ont paralysé le pays, la semaine dernière, à cause de la rareté de carburant.

Lundi 23 septembre, dans le cadre d’une journée improvisée de manifestations violentes contre, notamment, la tenue de la séance de ratification du Premier ministre Fritz William Michel, de nombreux incidents regrettables ont été enregistrés. Casses, pillages, attaques contre des propriétaires de véhicules, heurts entre policiers et militants de l’opposition, affrontements entre civils et parlementaires, jets de pierres et barricades de pneus enflammés.

Ce 24 septembre, encore une fois, tout était au point mort, a constaté l’équipe de Loop Haiti. Les banques commerciales n’ont pas fonctionné. Pas moins d’une dizaine d’entreprises avaient confirmé, tôt ce mardi, qu’elles ferment leurs portes. Dans un tweet, les responsables du marché Ti Tony S.A ont dû demander aux employés de rester chez eux en raison du climat d’insécurité. Même réalité pour les établissements scolaires qui, une fois de plus en ce début de semaine, ont observé un arrêt de fonctionnement, ne voulant pas mettre la vie des parents et celle des apprenants en danger.

Le secteur du transport en commun a fonctionné au ralenti : les rues ont été quasiment désertes, a rapporté notre photographe-reporter Luckenson Jean qui a sillonné Delmas, Nazon, Bourdon, Centre-Ville. Sur la route de l’aéroport. A Carrefour de l'Aéroport, Il y a eu des échauffourées entre militants et des policiers après une attaque armée perpétrée par des individus circulant à bord d'une CRV, contre des manifestants. 

Le président devrait s'adresser à la nation ce soir du 24 septembre sur la situation actuelle du pays.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :