La campagne d’assainissement et de désoccupation se poursuit à Port-au-Prince

Après avoir déguerpi les marchands, les moniteurs d’auto-écoles et tous les autres occupants non autorisés du Champ de Mars dans un temps record, la mairie de Port-au-Prince annonce la poursuite de sa campagne.

La nouvelle phase de cette opération conduit les différents fonctionnaires de la mairie et leurs partenaires dans plusieurs recoins de la capitale. Le mardi 14 février, le Directeur Général de la Mairie de Port-au-Prince, Juan Carlos Chevalier, accompagné entre autre du Juge de Paix, Délia Fritz, d’agents de l’Unité Départementale de Maintien d’Ordre (UDMO) et de Brigadiers de la Mairie sont intervenus au niveau de la Rue de l’Enterrement et la Rue Déhoux. Le but de cette descente était de procéder au déguerpissement des occupants de la chaussée mais également de la nettoyer d’après ce qui est indiqué dans le communiqué de presse informant de la nouvelle : « Lors de cette intervention, outre les déguerpissements effectués, les agents de la Mairie ont débarrassé la chaussée de tout matériel inutilisé, des carcasses de véhicules, des déchets et rebuts et tout autre matériel ou objet pouvant faire tâche sur le paysage naturel. »

Cette campagne qui vise l’assainissement et de désoccupation illégale du domaine public de Port-au-Prince fait des vagues également à Turgeau où les marchands et marchandes occupant les trottoirs sont sur le qui-vive. Une d’entre elles, Marlène qui vend des fruits devant les bâtiments du siège de la Digicel nous indique qu'elle change d'horaire, elle mène désormais son activité très tôt le matin : « Si tu veux acheter des fruits, viens tôt, la mairie ne veut plus que je vende ici. Mes fruits sont empaquetés au cas où les agents de la mairie se pointent ».

Rappelons que l'édile de Port-au-Prince, Youry Chévry avait affirmé  que son Administration allait faire de son mieux afin de dégager les rues et assainir les espaces publics de toute occupation commerciale non prévue dans le plan d’occupation du domaine public et aussi permettre à la commune d’afficher une autre image. La mairie de Port-au-Prince entend faire revivre la capitale haïtienne, d'ailleurs le thème retenu pour les festivités carnavalesques qui se dérouleront, les 26, 27, 28 février prochain dans la commune est : « Ann fè pòtòprens reviv ».

     

0 comments