Mardi 18 Septembre, 2018

La Bolivie va enquêter sur des Haïtiens soupçonnés de trafic humain

La Bolivie va enquêter sur des Haïtiens soupçonnés de trafic humains. Photo: El Deber

La Bolivie va enquêter sur des Haïtiens soupçonnés de trafic humains. Photo: El Deber

A l’heure actuelle, les autorités de la Bolivie cherchent à mettre en place des dispositions permettant à stopper le trafic illégal des Haïtiens sur son territoire. Les trafiquants d’humains utilisent, en effet, le sol bolivien comme transit pour ces immigrants qui sortent du Chili pour se rendre au Brésil et inversement.

Après avoir l'arrestation d'au moins une centaine d’Haïtiens le week-end dernier à Oruro et Santa Cruz, parmi les trafiquants appréhendés se trouvent cinq Bolivariens et deux Haïtiens. Selon le journal, El Deber, les autorités boliviennes ont demandé à leurs homologues du Chili et du Brésil un rapport sur le statut de ces immigrants.

Le Procureur Marco Arce était dans l’obligation de renvoyer la séance de ces inculpés qui s’est tenue hier parce que l’un des Haïtiens ne parle pas couramment l’espagnol. Il recherche actuellement un traducteur.

Le ministère public a demandé à la garde de Palmasola d’ouvrir une enquête sur ces hommes qui ont déclaré qu'ils voyageaient au Brésil grâce à un accord entre les gens du Chili et la Bolivie.

Les étrangers ont affirmé que les personnes qui gèrent leurs mouvements connaissent tous les mécanismes pour entrer ou sortir d'un pays à l'autre sans passer par tous les contrôles d'immigration requis dans ces cas. Les autorités soupçonnent qu’il y a des trafiquants issus de la Bolivie, du Pérou, de l’Equateur et d’autres régions de l’Amérique du Sud.