Mercredi 3 Juin, 2020

La BID offre 10 millions dollars pour la « caravane changement »

Jovenel

Jovenel

Un protocole d’accord a été signé ce mardi 11 juillet entre la BID et l’Etat haïtien.

Lancée le 1er mai dernier dans le département de l’Artibonite, puis relocalisée dans le grand Sud au début du mois de juillet, la caravane du changement poursuit son chemin. Le projet que porte à cœur le président Jovenel Moïse obtient dorénavant un support de taille, la Banque interaméricaine de développement s'y implique.

Celle-ci décide d’accorder une enveloppe de 10 millions de dollars américains à l’Etat Haïtien dans le cadre de la mise en œuvre de la caravane. Un accord a été signé, en ce sens, ce mardi, entre les ministres des Finances et des TPTC et le représentant de la BID.

Ce montant, d’après le ministre des travaux publics, transports et communications, Fritz Caillot, servira au curage de rivières, la construction de routes, et l’exécution d’autres  travaux. Ces chantiers seront financés et supervisés  par la BID.

Dans son intervention lors de la signature du protocole d’accord, le représentant de la BID en Haïti Koldo Echebarria a exprimé la volonté  de son institution de financer les projets exécutés dans le cadre de la caravane du changement. Par ailleurs, il a insisté sur la nécessité de supporter tous les programmes de l’exécutif qui vont dans le sens des intérêts de la population. 

La caravane du changement constitue la matérialisation immédiate du slogan de campagne de Jovenel Moïse, par la mise en valeur de l'essence du pays, selon lui, à savoir : la terre, l'eau et les humains, coûtera de plusieurs millions de gourdes, selon les responsables. Le projet qui devra durer tout le quinquennat de Jovenel Moïse, prévoit entre autres, d’irriguer des centaines d’hectares de terre, curer des canaux, réaménager des routes agricoles.

D’après des sources officielles, dans l’Artibonite, les activités ont coûté jusqu’à 197 millions de gourdes. Un montant de 3,5 milliards de gourdes a été réservé pour cette nouvelle opération dans les départements du sud, Sud-Est, Nippes et Grand Anse.

Reste que le projet ne fait pas l’unanimité au sein de la population, au point que l’ex premier ministre Evans Paul a dénoncé une « absence d’imagination » et une « absence de réflexe de continuité » dans les agissements  des acteurs publics, faisant référence à la caravane de changement, tout en reconnaissant dans la démarche de Jovenel Moïse une « manifestation de volonté politique. »


Recevez gratuitement les dernières nouvelles locales et internationales directement sur votre téléphone :

Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur Google Play Store : http://bit.ly/1HHj2Uu

Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur l’App Store : http://apple.co/2e3q1Lk 

 

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :