Jeudi 22 Août, 2019

La 3e édition de « Konbit pou chanjman » officiellement lancée

La 3e édition de « Konbit pou chanjman » officiellement lancée

La 3e édition de « Konbit pou chanjman » officiellement lancée

Au local de la compagnie rouge de téléphonie mobile, la Fondation Digicel a officiellement lancé la 3e édition de la campagne « Konbit pou chanjman », initié en mars 2017 en vue d’améliorer les conditions de vies des communautés locales par l’appui financier accordé à des organisations sociales.

Devant un parterre de journalistes locaux et en présence de quelques membres du conseil d’administration de la compagnie, des ambassadeurs Kako Bourjolly et le chanteur Paska, la Fondation Digicel a annoncé qu’encore une fois cette année, plus d’une dizaine d’organisations, leaders du changement et acteurs clés du développement, obtiendront cette année 2019 un financement de 800, 000 gourdes pour exécuter leur projet.

 

La campagne « Konbit pou chanjman », a soutenu la Directrice exécutive Sophia Stransky, témoigne de l’engament social de la compagnie établie en Haiti depuis 2006 et activement impliquée dans le progrès du pays, sévèrement touché par un puissant séisme de magnitude 7,3 en 2010.

Les efforts de toute une palette d’entreprises privées allaient, petit à petit, contribuer à la relève d’Haïti qui ne s’est pourtant jamais remis totalement de cette triste catastrophe. Dans le souci, donc, d’aider les communautés, d’apporter des solutions durables aux problèmes basiques qui touchent de nombreux secteurs de la vie nationale, la Fondation, créée en mars 2007, allait apporter une contribution importante au développement d’une île laminée en investissant, au cours de ses 12 ans d’existence, 68 millions de dollars de capitaux  dans divers secteurs dont le sport, l’artisanat, la musique et l’éducation.  177 écoles ont, jusqu’à date, été inaugurées dans plusieurs départements, a affirmé Mme Stransky, en guise d’exemple.

Lire : Inauguration de la 177e école de la Fondation Digicel

L’inauguration du prochain établissement aura lieu à Jean-Rabel, une commune du département du Nord-Ouest, a-t-elle révélé en primeur, soulignant que l’éducation n’est pas leur seul axe d’intervention dans un pays où les défis à relever restent énormes.

Le volet « subvention » leur a ainsi permis, à travers le « Konbit », de récompenser une kyrielle d’associations issues des dix départements.

En 2017, avance de son côté la Responsable des relations publiques, Su-Yen Sinon Bertrand, 11 projets ont été couronnés. Tenant compte de la demande croissante du public l’année suivante, le nombre de gagnants était passé à 16. La somme de 800, 000 gdes contre 700, 000 pour 2017, était attribué aux 16 finalistes de la campagne de 2018.

L’édition 2019 récompensera 15 organisations à but non lucratif, évoluant dans les domaines de l’inclusion, de la culture, de l’accès et la prévention des catastrophes, sans oublier bien sûr l’éducation. Les participants ont jusqu’à 31 juillet pour s’inscrire en remplissant le formulaire de demande de subvention sur le www.fondationdigicelhaiti.org.

Les pièces à fournir aux organisateurs sont des documents de fonctionnement tels que la copie d’enregistrement délivré par la DGI, le Ministère des Affaires sociales ou la mairie. Les états financiers et relevés bancaires, ainsi que deux photos du projet doivent être aussi soumis. L’organisation doit avoir au moins trois années d’existence.  

La Fondation a aussi lancé, à l’occasion, l’initiative « Kore Konbit pou chanjman », dédiée aux employés de la compagnie qui souhaiteraient obtenir une subvention pour la mise en œuvre d’un projet communautaire. Deux projets seront sélectionnés et recevront chacun un financement de 400, 000 gdes.

Lors de la conférence de presse, la fondation en a profité pour procéder à une remise symbolique de chèque à trois des seize organisations gagnantes de la 2e édition de Konbit Pou Chanjman.

À la fin de cet évènement, elle a introduit HELP, Special Olympics Haïti et l’hôpital Nos Petits Frères et Sœurs, trois (3) de ses nombreux partenaires qu’elle finance depuis plusieurs années. La HELP a fait une brève présentation de l’encadrement qu’elle donne aux jeunes ayant terminé leurs études classiques en leur octroyant des bourses d’études. La « Special Olympics » et Nos Petits Frères et Sœurs ont aussi exposé le travail qu’ils effectuent afin de favoriser l’intégration des personnes ayant des besoins spéciaux.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :