Dimanche 29 Novembre, 2020

Konpè Filo, un journaliste modeste et lucide

Konpè Filo, une icône de la presse haïtienne, s’en va, ce vendredi 31, à 67 ans. 

Konpè Filo, une icône de la presse haïtienne, s’en va, ce vendredi 31, à 67 ans. 

Konpè Filo, une icône de la presse haïtienne, s’en est allé, ce vendredi 31 juillet, à 67 ans. 

Anthony Pascal, dit Konpè Filo, a été un des plus anciens journalistes en activité en Haïti, un de ceux que la République vénère sans once de regret, un de ceux qui ont survécu au Duvaliériste, et aussi un défenseur acharné (militant, si on veut) de la langue créole.

À l’arrestation de Konpè Filo et de Renaud Masséna, le 8 octobre 1980, Jean Dominique affirmait, dans son célèbre éditorial, que le régime s’en est pris au premier parce qu’il parlait « créole lors de ses interventions à la radio ».

Le Nouvelliste confirme que Konpè Filo avait 67 ans. Il a vécu l’essentiel de sa vie dans la presse haïtienne où il s’est fait connaître, de Radio Haïti Inter, aux côtés du feu Jean Dominique, à Radio Télé Ginen, une station très écoutée à l’échelle nationale.

Konpè Filo et Liliane Pierre-Paul de Radio Kiskeya ont connu l’exile, ensemble, sous la période dictatoriale. Le cinéaste Arnold Antonin, dans son court-métrage Le droit à la parole, en 1984, a relaté ce passage.

Plus près de nous, en 2014, la cinéaste Gessica Généus a rendu hommage à ces figures tutélaires de la résistance haïtienne, dont Konpè Filo.

Konpè Filo animait, depuis plusieurs décennies, Kalfou sur Télé Ginen, une émission très authentique, égale à elle-même.

Avec le départ de Konpè Filo ce vendredi, la culture et la presse haïtiennes portent un grand trou.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :