Samedi 24 Octobre, 2020

Kanye West en Haïti "pour compléter la révolution, construire le futur"

Kanye West en 2016/ Photo: AFP/ Vidéo: Gérard Maxineau

Kanye West en 2016/ Photo: AFP/ Vidéo: Gérard Maxineau

Très attendus, les premiers tweets de "Ye" sur son voyage en Haïti viennent d'arriver ce samedi. Et on peut dire qu'ils portent bien la marque du rappeur de Chicago.

"Haïti est l'endroit où notre peuple a commencé la première révolution qui nous a libérés de l'esclavage", a tweeté le rappeur et homme d'affaires américain Kanye West ce matin du 26 septembre. Arrivée en Haïti à la surprise générale vendredi dans la matinée, la star a quitté le pays ce samedi.

"Nous sommes ici pour compléter la révolution, nous construisons l'avenir", a-t-il poursuivi dans un autre message posté tout en majuscule et rapidement repris par les utilisateurs, en retweets et commentaires. 

D'après nos informations, le chanteur serait en Haïti pour, entre autres, explorer des opportunités d'affaires sur l'Ile de la Tortue (Nord-Ouest d'Haïti). Durant son court séjour, il était en compagnie de l’entrepreneur et investisseur irano-américain Shervin Kordary Pishevar, selon Le Nouvelliste.

L'artiste a part la suite publié un autre tweet disant: "Croyez en ce que je dis", accompagné d'une vidéo montrant une chaloupe naviguant en mer mer avec une petite équipe à son bord.

Dans la foulée des réactions provoquées par les tweets de celui qui est aussi candidat à la prochaine présidentielle américaine, certains n'ont pas hésité de lui rappeler son soutien (passé) exprimé à Donald Trump ainsi que ses propos dans lesquels, en 2018, il assimilait l'esclavage à un "choix".

« On entend parler de l'esclavage qui a duré 400 ans. Pendant 400 ans? Ça ressemble à un choix», déclarait-il en effet à l'époque lors d'une entrevue au site people américain TMZ.

Ballade, danse...

Kanye a atterri dans le Nord d'Haïti vendredi, plus précisément au Cap-Haïtien, où a eu lieu justement, en 1803, la dernière bataille de l'armée dirigée par le général et indépendantiste Jean-Jacques Dessalines contre les troupes de Rochambeau, envoyées par la France d'alors.

 

Durant les dernières 24 heures des images du rappeur ont fait le tour des réseaux sociaux haïtiens. On le voit tantôt assis dans le salon diplomatique de l'aéroport international du Cap-Haïtien, tantôt voguant sur les vagues menant vers l'Ile de la Tortue et tantôt dansant au rythme de tambours à Cormier Plage, à chaque fois en compagnie du président Jovenel Moïse.

Raoul Junior Lorfils

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :