Mercredi 8 Juillet, 2020

Kalash, le temps d’une immersion dans la culture haïtienne

"Ayiti mesi pou akey la pou Love la pou fos la mwen espere tounen anko." Kalash via son compte twitter @kalash972

"Ayiti mesi pou akey la pou Love la pou fos la mwen espere tounen anko." Kalash via son compte twitter @kalash972

En Haïti pour deux concerts les 23 et 24 mars,  respectivement à Taras et l’autre au Centre Sportif de Carrefour, l’artiste Dancehall s’est fait le plaisir de s’immerger dans la culture haïtienne.

À l’instar d’Admiral T devenu familier au pays, c’était au tour de Kevin Valleray dit Kalash de faire plus ample connaissance avec Haïti.

Visiblement enchanté et très satisfait de l’accueil, le rappeur martiniquais était aperçu à plusieurs endroits de la capitale dont Bas Peu Chose, Bel’Air.

Dans une vidéo inédite tourné en Haïti intitulé RED NET, l’interprète du mégatube « Taken » est devenu un « Zoe » arborant fièrement le nom des principaux blocs ou ghettos de la capitale.

 

 

«Kalash dit faites attention à zone ça. Haïti a fait pour moi c’est normal. Site Solèy, Fontamara, Kafou, Anba lavil, Delmas, Solino et Pétion-ville, Bas Peu de Chose », cantonne le rappeur dans l’une des strophes de la chanson.

Enrôlé dans l’ambiance du ghetto, il continue «An cho, Haïti c’est de la folie ».

Des liens solides, de bonnes relations, Kalash en a déjà noué avec plusieurs personnalités du milieu showbiz haïtien.

Quelques rumeurs laissent entendre une éventuelle collaboration musicale de l’antillais avec Izolan de Barikad Crew, un des plus populaires rappeurs du moment en Haïti.

Un point des points communs des pays de la Caraïbe demeure leur diversité culturelle. Le constat s'illustre à travers les danses, la musique et la langue créole lesquelles témoignent les reminiscences de nos origines africaines.

Le séjour de Kalash en Haïti est certes placé sous le signe de la musique, mais surtout et avant tout, cette courte période de l’antillais au pays doit être regardé sous d’autres aspects en guise de partage d’amour, de respect et fraternité.

Kepsen MONESTIME

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :