Mercredi 15 Août, 2018

Jude Joseph, retrouvé sur la plage des Cayes, a été tué par des hougan

Le cadavre de Jude Joseph retrouvé mort sur la plage de Gelée, aux Cayes

Le cadavre de Jude Joseph retrouvé mort sur la plage de Gelée, aux Cayes

Dans le cadre de l’enquête des autorités policières suite à la découverte du cadavre de Jude Joseph sur la place de Gelée, contrairement aux rumeurs très répandues sur le décès de l’homme 41 ans, la Police a conclu à un assassinat.

En effet, selon Rosemond Ronald, substitut du commissaire du gouvernement des Cayes, l’homme aurait été empoisonné par deux prétendus houngan, Jean Édouard Modelaire et Louis Bonnet Bonne-Année, tous deux entre les mains de la Police en ce moment.

 

Jude Joseph, propriétaire du magasin de téléphones portables « Vocal Cellule » sis à Delmas 19, a été surnommé Jude Vocal. Selon les informations fournies par la Police, il s’était rendu chez un houngan à Torbeck en vue d’acheter ses services. N’ayant pas pu satisfaire le client et ne voulant pas rembourser l’argent (40,000 dollars américains), le « divinor » l’aurait tué.

« Le houngan et ses complices, sous prétexte de lui aider à invoquer l`esprit de la sirène, ont amené Jude Joseph sur la plage, tout de blanc vêtu et lui ont fait boire du vin empoisonné », a affirmé substitut du commissaire du gouvernement des Cayes.

Rosemond Ronald a précisé que les assassins ont également utilisé une corde pour achever leur œuvre et tuer la victime.

Deux houngan sont actuellement entre les mains des autorités policières et des mandats d’arrêt ont été émis à l’encontre de 8 autres personnes.

Dans la matinée du 20 février, le cadavre d’un homme vêtu tout de blanc, a été vu par des pécheurs au bord de la mer sur la plage Gelée des Cayes. La victime se trouvait sur une natte, qu’on appelle « sak kòlèt » généralement utilisée par les pèlerins.

Non loin du corps de Jude Joseph, son véhicule de marque Kia Sportage de couleur rouge immatriculée AA06927, avec à l`intérieur plus de cent mille gourdes en liquide. 

 

C’est le juge de paix des Cayes Maudeler Cadet qui a constaté le décès de cet homme originaire d’Arniquet (Sud). Il soulignait lors du constat que le corps ne portait aucune marque de coups ni de blessures.