Vendredi 13 Décembre, 2019

Jovenel Moïse: "Votre président n'est pas impliqué dans la corruption"

Jovenel Moïse/ Crédit: La présidence

Jovenel Moïse/ Crédit: La présidence

Ce mercredi 12 juin, lors d'un discours à l'occasion du 24e anniversaire de la police nationale d'Haïti, le président Jovenel Moïse a rejeté d'un revers de main les accusations de corruption portées contre lui par la Cour supérieure des comptes dans son rapport final sur la gestion de fonds Petrocaribe.

Ceux qui « qui ont mal géré ou mal utilisé l'argent de l'État répondront devant la justice dans un procès juste, équitable et sans persécutions politiques», a dit le chef de l'Etat lors de son allocution. Il a soutenu en présence d'autres officiels prenant part à l'événement: « Je vous regarde droit dans les yeux pour vous dire aujourd'hui: votre président, celui pour qui vous avez voté, n'est pas impliqué dans la corruption».

C'est la première prise de parole du président depuis la publication, le 31 mai, par la Cour supérieure des comptes, du rapport final de plus de 600 pages sur la mauvaise gestion des fonds du programme Petrocaribe. Dans le document, les juges laissent entendre que l'homme du PHTK a été, avant d'être président du pays, au cœur d'un «stratagème de détournement de fonds» avec son entreprise Agritrans.

 

« A ceux qui pensent qu'il y a quelque chose à reprocher à l'entreprise que je dirigeais avant d'être président, avant d'être candidat, je dis: que la justice fasse son travail. L'entreprise est là et tous les documents existent», a soutenu Moïse, en réaction aux Petrochallengers et aux membres de l'opposition exigeant qu'il démissionne afin de se mettre à la disposition de la justice.

Le 9 juin dernier, de nombreux Haïtiens ont foulé le macadam, dans la capitale comme dans d'autres villes du pays, en vue de demander au président de tirer sa révérence et exiger la tenue du procès Petrocaribe devant conduire à la condamnation des dilapidateurs de cette aide reçue par Haïti de la part du Venezuela. Depuis dimanche, à Port-au-Prince comme dans plusieurs villes de province, des manifestations ont lieu dans cette même optique.

Le chef de l'Etat, dans son discours ce mercredi, a profité pour dénoncer un complot monté de toutes pièces par "le système" qui dit-il, se met en travers de son chemin, dans sa lutte "pour le peuple". Il a invité la population et tous les secteurs de la vie nationale à garder leur calme et à dialoguer, en vue de sortir le pays de la situation actuelle.

 

Raoul Junior Lorfils, avec AFP

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :