Lundi 17 Février, 2020

Jovenel Moïse promet le retour du programme « Kore Etidyan »

Le temps passe vite. Un mois, jour pour jour, depuis son investiture, le président de la République n'a toujours pas un premier ministre et un gouvernement dûment en place pour l'application de ses politiques. Entre temps, Jovenel Moïse a entrepris quelques activités auxiliaires, telles : rencontre avec plusieurs délégations internationales, inauguration d’un marché, carnaval aux Gonaïves, à Jacmel, aux Cayes, présentation d’un premier ministre nommé au Palais national, double visite à l’hôpital général, pour ne citer que ceux-là.  

Hier lundi 06 mars, accompagné de son Directeur de Cabinet, M. Wilson Laleau et du Doyen de la Faculté, M. Jocelyn Louissaint, le Président de la République a fait une visite à la Faculté d'Agronomie et de Médecine Vétérinaire (FAMV) à Damien. La note publiée sur la page Facebook de la présidence inscrit cette visite «  dans le cadre d'une campagne de relance de l'agriculture à travers le pays. » En ce sens, il  a donc annoncé  « la mise en branle, à partir du 1er mai prochain, de la caravane du changement dans la vallée de l’Artibonite avec le démarrage des travaux de drainage au niveau de ce département. »

À en croire, le communiqué officiel, le Chef de l’Etat a aussi profité de cette visite « pour s’enquérir de la situation de l’institution et recueillir les requêtes et doléances des étudiants de la faculté. »  Il a promis un montant de 4 millions de dollars dans le budget rectificatif qui devra apporter certaines réponses urgentes, notamment dans la reconstruction de nouveaux bâtiments pour la faculté. Pour lui en effet, « la Faculté d’Agronomie et de Médecine Vétérinaire (FAMV), au même titre que les autres universités du pays, constitue une source de compétences et de savoir » [sic].

Par ailleurs, le président de la République a enchainé avec une promesse qui n’est pas des plus simples : le retour de « Kore etidyan ».  Jovenel Moise a déclaré que « des dispositions légales seront prises afin de formaliser [c]e programme  (Kore etidyan) et y apporter certaines innovations. »

On se rappelle que « Kore etidyan », un sous-programme du grand panier « Ede pèp » a été mis sur pied sous l’administration Martelly-Lamothe, grâce aux largesses du programme PetroCaribe. Il s’agissait d’une subvention de 2,000 Gourdes par mois, pour un total de 18,000 Gourdes pour toute l’année académique, accordée à des étudiants de l’Université d’État d’Haïti (UEH), des Universités Publiques en Région (UPR) et des Écoles d’enseignement supérieur. Il s’est par la suite décliné au programme « Laptop-Option plus » où les bénéficiaires avaient le choix entre la subvention ou un ordinateur portable HP 255, pour s’interrompre  avant même la fin du quinquennat de Martelly.  

Si l’idée de relancer le programme « Kore etidyan » peut bien exciter certains, d’autres s’interrogent plutôt sur les moyens à utiliser pour le financer à nouveau quand on sait que le Fonds PetroCaribe est considérablement réduit – même en voie de disparition – depuis la mort de l’ancien président vénézuélien Hugo Chavez, instigateur de cet accord, laissant son propre pays dans une crise politique et économique sans précédent.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :