Samedi 11 Juillet, 2020

Jovenel Moise préoccupé par la sécurité des Haïtiens au Nicaragua

Le président Jovenel Moise au palais National, 11 octobre 2017./ Photo : Président Jovenel Moise (Facebook)

Le président Jovenel Moise au palais National, 11 octobre 2017./ Photo : Président Jovenel Moise (Facebook)

Les émeutes du 21 avril dernier au Nicaragua n’ont pas laissé Jovenel Moise de marbre. Ce dimanche, depuis le palais national, il a souhaité « une issue négociée à la crise » qui met dos à dos la population et le gouvernement nicaraguayen.

Le chef de l’État n’a pas oublié le sort de nos compatriotes qui habitent ce territoire et qui pourraient, à un moment ou à un autre, s’y trouver en difficulté.

Le nœud gordien de la crise au Nicaragua : le gouvernement vise à « augmenter les contributions des employeurs comme des salariés et à réduire de 5% le montant des retraites pour réduire le déficit de la Sécurité sociale ».

Depuis que le président Daniel Ortega a pris les rênes du Nicaragua, onze ans de cela, c’est la première fois qu’il fait face à de si grands soulèvements.

Samedi 21 avril, dans un discours télévisé, il a accusé « des groupes politiques opposés à son gouvernement et financés par des organisations extrémistes des États-Unis ».

Il le plaint de vouloir « semer la terreur, semer l’insécurité », « détruire l’image du Nicaragua » après « onze ans de paix » afin de « prendre le pouvoir ».

Ce dimanche, la Confédération d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes de football (Concacaf) a annoncé l’annulation du Championnat continental féminin des moins de 17 ans, en cours dans le pays, pour raisons de sécurité.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :