Mercredi 19 Décembre, 2018

Caricom/Langue: Jovenel Moise marque une rupture avec Michel Martelly

"La diversité linguistique fait la richesse culturelle de la Caraïbe", dixit Jovenel Moise./ Photo: Président Jovenel Moise (Twitter)

"La diversité linguistique fait la richesse culturelle de la Caraïbe", dixit Jovenel Moise./ Photo: Président Jovenel Moise (Twitter)

Ce mardi, Jovenel Moise a plaidé pour l’intégration du Créole comme l’une des langues officielles et de travail au niveau du Secrétariat et des autres instances de la Caricom. « Pendant les deux jours que nous allons passer ensemble, nous aurons l’occasion de délibérer sur des problèmes cruciaux de la région […] surtout l’introduction du Créole […] dans la CARICOM », dit le chef de l’Etat.

Related Article

« Je souhaite vivement que cette question retienne votre meilleure attention et qu’à la fin de cette conférence, des pistes de solutions soient dégagées pour le financement des coûts liés à l’interprétation et à la traduction de nos documents de travail dans les langues pratiquées par l’ensemble des populations de la Communauté », soutient-il au moment où Haïti assure pour la deuxième fois de son histoire la présidence tournante de la Caricom.  

1er juillet 2011, l’ancien président Michel J. Martelly avait fait la proposition du français comme langue officielle et de travail à la communauté. C’était à la 32ème réunion ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CARICOM - St Kitts Et Nevis.

« Je recommande au Groupe de Travail Intergouvernemental sur la Révision du Traite de Chaguaramas d’ajouter à son agenda la question de la diversité linguistique au sein de notre communauté et de l’intégration du français comme langue officielle et de travail au niveau du Secrétariat et des autres instances de la Caricom », reprenait-il à l’époque.

Février 2013, au terme de la 24ème réunion intersessionnelle de la conférence des chefs d’État et de gouvernement de la communauté de la Caraïbe (Caricom) à Port-au-Prince, l’assemblée a adopté une résolution dans laquelle le français est devenu l’une des langues officielles de la Caricom. Dans son allocution de ce matin, Jovenel l’a ainsi rappelée.

« Il y a exactement cinq ans, ici à Port-au-Prince, les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la région ont adopté une résolution adoptant le français comme l’une des langues officielles de la CARICOM ».

Jovenel Moise se rattache à la lettre de la Constitution de 1987 (amendée en mai 2011) qui reconnait, dans son article 5, l’utilisation du créole et du français comme les deux langues officielles du pays. Comme, dit Jovenel Moise, la diversité linguistique fait la richesse culturelle de la Caraïbe.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :