Mardi 18 Décembre, 2018

Jovenel Moise : « Je m’engage à travailler du premier jusqu’au dernier jour »

« Premye mo m ap di nou, se mèsi » a sobrement commencé Jovenel Moise qui, ce 7 février, remplace le président provisoire Jocelerme Privert. Au Palais National, l’élu du PHTK a salué ses « partisans tombés » et déclaré sa profession de foi : « ma mission est de bâtir une société une nation qui fait notre fierté à tous ».

Si Jovenel Moise, avec un « sentiment d’humilité », « mesure avec discernement la lourde tâche qui nous attend », il tient néanmoins à rassurer : « A la fin de mon mandat, le résultat sera positif » dit celui qui s’engage « à travailler jusqu’au dernier jour ».

Et la tâche s’avère compliquée. Entre autres, il cite, « reformer les écoles », l’utilisation des « nouvelles technologies, « lutter contre la discrimination, « permettre à ceux de la diaspora qui veulent retourner chez puissent le faire », « changer les mentalités », « les états généraux sectoriels de la nation », faire en sorte que la « discrimination ne [puisse] empêcher la réussite économique » de tous, ceux d’en haut comme d’en bas, les rouges comme les noirs…

S’il n’a pas parlé des poursuites judiciaires notamment pour blanchiment d’argent engagé contre lui, Jovenel Moise a déclaré que « sous [son] administration, plus jamais la justice et les institutions ne pourront être instrumentalisées à des fins politiques ».

Jovenel Moise qui aujourd’hui prend le leadership du PHTK a attendu la fin de son discours pour saluer l’ancien président Michel Joseph Martelly. Bien avant, il a repris un des thèmes favoris de ce dernier : le tourisme. « On va faire en sorte qu’un touriste qui nous visite une année revienne les années suivantes », a dit M. Moise avant de conclure, religieusement : « Que Dieu bénisse Haïti ».

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :