Mardi 26 May, 2020

OEA:Les USA forcent Jovenel Moïse à se positionner contre le Venezuela

Photo: Courrier international

Photo: Courrier international

Au moins 30 pays se réunissent aujourd’hui et demain mardi au 48ème sommet de l’Assemblée de l’Organisation des Etats Américains (OEA) pour fixer le statut du Venezuela au sein de l’institution. L’administration Trump qui maintient des relations diplomatiques houleuses avec la République bolivarienne a été très attendue par les représentants de la Caraïbe et de l’Amérique Latine.

Aux termes d’une première journée réussie, le Secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, a demandé aux Etats de prendre une résolution afin de suspendre la participation du Venezuela au sein de l’OEA.

Ses déclarations étaient pressenties par le Miami Herald, qui avait publié la position de l’administratio Trump quelques jours auparavant. Le journal américain avait abordé la « mauvaise » position d’Haïti qui souhaite garder des relations fortes avec le Venezuela.

En avril dernier, Jovenel Moïse a rencontré le secrétaire d’Etat américain par intérim, John Sullivan et le sénateur Marco Rubio qui lui ont demandé de prendre position en tant que président de la CARICOM.

Jovenel Moïse les a donc suggéré de servir d’intermédiaire afin d’essayer de rétablir les relations entre les deux pays. Une réponse qui n’a pas du tout contenté le sénateur américain qui est allé réagir dans les colonnes du média.

« Ma réaction à cette suggestion était, bien, s'ils pensaient qu'ils pourraient le faire aussi longtemps que le pays se dirige vers démocratie et que Maduro quitte le pouvoir », a dit Rubio. Le sénateur a dit croire qu’Haïti pourrait mieux comprendre le cas du peuple Vénézuélien puisque le pays a souffert autant de l’oppression dictatoriale et des catastrophes naturelles.

Au cours de son intervention à cette assemblée, le Chancelier haïtien, Antonio Rodrigue, a fait savoir que les intentions d’Haïti sont de trouver une issue pacifique à la crise du Venezuela sans l’intrusion des autres Etats.

Les relations diplomatiques entre les Etats-Unis et le Venezuela ne sont pas au beau fixe depuis quelques années. La récente réélection de Nicolas Maduro à la tête du pouvoir bolivarien n’a pas arrangé la situation.

L’administration Trump a boudé ses élections et a promis des sanctions contre Maduro. Haïti a salué ces élections très contestées.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :