Jeudi 17 Octobre, 2019

Moïse envisagerait un plan de sortie de crise, selon Paul

Evans Paul/ AFP

Evans Paul/ AFP

Jovenel Moïse travaillerait sur un plan de sortie de crise, selon l'ancien Premier ministre Evans Paul.

Si le président de la République Jovenel Moïse se montre très mutique devant les tensions dont souffre le pays depuis plusieurs semaines, ce ne serait pas parce qu’il ne cerne pas la dimension de la crise. Au contraire, le chef d’Etat serait en train d’élaborer un document afin de proposer à ses protagonistes une issue à cette situation. Ce document devrait être rendu public dans un délai très proche. C’est du moins ce qu’a annoncé, lundi  07 octobre, l’ancien Premier ministre Evans Paul, proche du pouvoir en place.

Le locataire du palais national serait prêt à accepter de faire des concessions. Il serait même disposé à mettre son mandat sur la table des négociations comme l'exigent de nombreuses voix, a révélé Evans Paul, ancien chef de la Primature sous l’administration de Joseph Michel Martelly.

Alors que le responsable de la « Konvansyon Inite demokratik »  (KID) reconnait que Jovenel Moïse a perdu la bataille de l’opinion publique, Evans Paul croit que la solution à la crise actuelle doit passer par une négociation entre les acteurs politiques.

 

Depuis plus de quatre semaines, les activités sont paralysées à Port-au-Prince et dans d’autres villes de province. Conséquence des mouvements de protestation visant à exiger la démission de Jovenel Moïse, lâché par plusieurs secteurs importants de la vie nationale, mais appuyé par une frange de la communauté internationale.

Vendredi 4 octobre, des milliers d'Haïtiens ont manifesté à Port-au-Prince pour demander à la communauté internationale d'arrêter de supporter le chef de l'Etat, décrié notamment pour corruption. Les manifestants s'étaient rendus devant les locaux des Nations unies à Port-au-Prince où l'opposition a délivré leur message et laissé une lettre.

Deux jours plus tard, la Mission des Nations unies pour l'appui de la justice en Haïti (MINUJUSTH) a répondu formellement à cette correspondance et indiqué qu'elle était prête à soutenir des solutions pacifiques, conçues par les Haïtiens, pour résoudre la crise politique. 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :