Dimanche 18 Août, 2019

Moïse, "pas digne d’être président d’Haïti", écrit Monique Clesca

L'actuel président haïtien, Jovenel Moise

L'actuel président haïtien, Jovenel Moise

Ancienne Représentante du Fonds des Nations unies pour la Population au Niger où elle fut aussi devenue Commandeure de l’Ordre du Mérite, Monique Clesca a écrit que Jovenel Moïse « n’est pas digne d’être président de la République et qu'il devrait démissionner ». Elle a tenu ces propos dans les colonnes du Miami Herald, où, il y a moins d'une semaine, le chef de l'Etat a publié une tribune.

Dans une tribune publiée dans les colonnes du Miami Herald, la journaliste et fonctionnaire retraitée des Nations unies a jugé « scandaleuse et honteuse » la proposition du chef de l’État, faite dans le Miami Herald le weekend dernier, visant à faire appel à des experts de l’Organisation des États Américains (OEA) pour un audit sur les fonds Petrocaribe alors que la Cour supérieure des comptes a déjà réalisé et rendu public son rapport d'audit sur l'utilisation des 4 milliards de l’aide vénézuélienne.

« J'étouffais de honte et de colère, donc j'ai écrit cette tribune publiée dans le Miami Herald », a-t-elle tweeté ce 19 juillet 2019. 

Pour Mme Clesca, le président Jovenel Moïse, qui a récemment nié les accusations de la Cour des comptes disant qu'il avait été "au cœur d’un stratagème de détournements de fonds" concernant l’affaire Petrocaribe, a « peu d’égard pour les institutions haïtiennes et se moque d’elles ».

Lire : Jovenel Moïse au cœur d’un « stratagème de détournements de fonds »

Pire, en 2017, il a viré le Directeur Général de l’UCREF (Unité centrale de renseignements financiers) parce que ce dernier avait révélé qu’il était impliqué dans des actes de blanchiment d’argent, rappelle l'ancien officiel de l'ONU. Le comportement affiché par le patron d’Agritrans démontre son « manque de respect envers les Haïtiens », selon l'écrivaine qui évoque également insensibilité et le silence de Moïse sur le "massacre" de La Saline.

Lire : L’ONU confirme la complicité dans le massacre de La Saline

« Ni Moïse, ni aucun de ses nombreux porte-paroles et conseillers n’ont compris qu’un message de sympathie était nécessaire, le mépris du président pour nous et nos institutions n'a d'égale que son incompétence pour gouverner ».

La situation économique et sociale ainsi que le taux de croissance se détériorent, l’insécurité bat son plein, les gangs armés prolifèrent et sèment la terreur dans des quartiers et les jeunes sont au chômage, a-elle souligné dans la foulée.

« Le régime actuel est aveugle aux souffrances (de la population haïtienne, NDLR), son indifférence est aussi sinistre que son arrogance. Pour avoir été épinglé dans le rapport Petrocaribe et objet d’allégations de corruption et de détournements de fonds, Jovenel Moïse doit répondre par devant la justice haïtienne pour tous ces faits qui lui sont reprochés», insiste-t-elle.

Source: Jovenel Moïse is not fit to be Haiti’s president. He should resign

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :