Dimanche 12 Juillet, 2020

Jeune homme retrouvé mort le 27 décembre: ce que dit le procès-verbal

Kervens St. Victor / Facebook

Kervens St. Victor / Facebook

Kervens St. Victor n’est pas rentré de la fête d’amis dans laquelle il a passé la soirée du 25 au 26 décembre 2017. La maison où s’est tenu le petit moment d’amusement aura été celle où l’on retrouvera son corps sans vie, le 27.

La mort subite du jeune homme de 26 ans, survenue peu avant le début du nouvel an, fait encore des vagues, des ravages, tant au sein de sa famille que dans son entourage. Et les causes du drame, jusqu’ici inconnues, en font encore plus.

Déchirée par l’idée de ne plus jamais revoir son fils vivant, Marie Madeleine St. Victor, avait confié lors d’une entrevue accordée à Loop Haïti que le mal était, certes, déjà fait mais qu’elle voulait, à tout prix, savoir ce qui est arrivé à son premier enfant. C’est aussi la question à laquelle de nombreux amis attendent encore la réponse.

Ils ne le sauront peut-être jamais, vu qu’il y a déjà une date et une adresse pour les funérailles de Kev. Il n’y aura pas d’autopsie non plus, puisque sa mère estime premièrement que, d'après ce qu'on lui dit, « cela prendra beaucoup de temps ». Et deuxièmement, le contenu du procès-verbal qui lui est parvenu le 3 janvier 2018 semble vouloir laisser conclure à une mort due à une consommation excessive d’alcool.

La description des lieux où le cadavre a été retrouvé, en plus des déclarations de l’amie chez qui la fête s’est déroulée, chez qui on a découvert le corps inerte du jeune homme, vont presque tous dans le même sens.

En effet, dans l’extrait des minutes du greffe du Tribunal de Paix de Pétionville dont Loop Haïti a obtenu copie, le juge Emmanuel Joassaint rapporte les propos de l’amie chez qui la victime aurait trépassé après y avoir passé la Noel. Selon ses mots, Kervens aurait bu « malgré notre interdiction, toute une bouteille » d’une boisson alcoolique (réputée très dure selon plusieurs témoignages). C'est après avoir bu que Kervens a commencé à sentir des malaises, selon la dame.

Une bouteille en verre transparent portant la marque de ladite liqueur a été sur les lieux, « près de la tête de la victime », ainsi qu'un verre et une autre bouteille d’une autre marque de boisson, rapporte le Juge.

Certains jugent que l’amie de la victime devrait pouvoir donner plus d’explications sur ce qui s’est passé, car tout s'est passe chez elle - de la fête jusqu'au décès -, mais il n’a pas été prouvé (jusqu’à date) que la dame ait une quelconque responsabilité pénale dans la mort de son ami. La mère de la victime aurait même été contactée par un membre de la Police, lui expliquant cela.

Elle aurait été contactée également par un membre de la famille de l’amie du défunt qui voulait proposer une contribution dans le cadre des funérailles, offre qu’elle aurait déclinée.

Arrivé sur place, accompagnés de policiers du commissariat de Pétionville, d’agents de la Brigade de la police scientifique et technique (BPST), le Juge de Paix note, dans le proces-verbal de constat avoir vu un liquide de couleur rouge s’apparentant à du sang autour du nez et sur son maillot blanc de l’homme de teint noir allongé face contre le sol.

En sortant de chez lui, Kervens St. Victor n’avait pas le moindre malaise, témoigne sa mère. Il était enthousiaste au contraire d’aller à la fête d’amis pour laquelle il a même annulé son rendez-vous pour un concert dans lequel il devait performer. 

Le funérailles de Kervens St. Victor, retrouvé mort le 27 décembre 2017, sont prévues le 13 janvier 2018.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :