Mercredi 18 Septembre, 2019

Jessica Jean, le journalisme sportif dans le sang

Jessica Jean/ Photo contribuée

Jessica Jean/ Photo contribuée

Rare sont les femmes qui s’intéressent au métier du journalisme sportif en Haïti. En général, celles qui choisissent le micro ou la plume préfèrent l’actualité culturelle. Jessica Jean fait partie d'un petit groupe de femmes qui ont choisi d'intégrer ce cercle dominé par les hommes.

Dans les radios, à la télé ou dans les salles de rédaction, les hommes dominent le secteur du journalisme sportif dans le pays. Malgré la forte présence de la gente masculine qui accapare le métier, il existe un petit groupe de femmes qui n’ont pas peur de s’aventurer dans le secteur et qui veulent y laisser leur marque. Parmi elles, se trouve Jessica Jean, 24 ans.

Elle a fait ses premiers pas à la Radio Galaxie en 2017 où elle a travaillé dans la préparation de l’émission Sport Expres, le bulletin sportif de la radio. Le président de la Fédération Haïtienne de football (FHF), Yves Dadou Jean Bart qui dirige la station, a vu sans doute en elle des potentialités exceptionnelles. Son talent lui a valu l’admiration d'auditeurs, de collaborateurs et des PDG d’autres stations de la capitale.

Six mois plus tard, Jessica Jean, voulant faire d'autres « plus grandes expériences », a été recrutée par Radio Pacifique. Nouvelle équipe, nouveaux challenges, mais le même engouement et le même amour pour le métier. La journaliste s’est vue confiée l’animation, non pas d'un seul, mais de deux show. Les fans de « Stade Pacifique » et « Chrono Pacifique » ont été impressionnés par son talent et la facilité avec laquelle elle s’exprimait sur le football.

Durant ses deux ans d'expérience à Pacifique, Jean indique ne s'être pas laissé emporter par le fanatisme mais qu'elle a toujours eu pour guide ce qu’elle voit et la réalité des choses dans son travail. Son objectivité et ses compétences lui ont valu des offres venant d'un peu partout, dont une de la Fédération haïtienne de Football (FHF) qu'elle a acceptée.

Depuis maintenant deux mois, la chroniqueuse de 24 ans prête ses services à la cellule de communication de la FHF. Parallèlement, la jeune femme entretient son propre journal sportif : Infosporthaïti, un media en ligne faisant la promotion du sport local strictement. Elle paie plusieurs employés.

« Je fais tout cela dans le seul but de voir le développement du sport haïtien » dit-elle, soulignant que ses seules priorités consistent à faire une promotion extraordinaire du sport local mais aussi de mettre à une plus grande échelle la presse sportive. Dans un article paru sur elle en 2018, en prélude au mondial, Ticket Magazine  avait écrit à son sujet: « Elle ne respire que pour le sport ».

La jeune chroniqueuse aux multiples talents entend continuer son ascension pour arriver au sommet. Elle poursuit pour ce faire des études en relations publiques afin de se perfectionner davantage.

Wilner Bossou

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :