Jeudi 18 Avril, 2019

Le Premier ministre Céant et le parlement, les cibles des mercenaires?

jean-Henry Céant, Premier ministre Haïtien

jean-Henry Céant, Premier ministre Haïtien

De nouveaux éléments d’information sur l’arrestation des individus lourdement armés, arrêtés à Rue Lamarre, dimanche 19 février 2019, par la police nationale d’Haïti. Ces huit (8) individus auraient pour mission d’attenter à la vie du Premier ministre Jean-Henry Céant. Le parlement haïtien serait également dans leur viseur.

C'est chef du gouvernement qui a fait ces révélations à la chaine américaine CNN, selon un tweet du porte-parole de Jean Henry Céant, Pascal Adrien. 

La confusion autour de ce dossier s’amplifie. Depuis l’arrestation des huit(8) individus, chaque acteur donne sa version des faits. Dans un premier temps, le Réseau national de défense de droits humains a fait était état des pressions exercées par l’exécutif sur les autorités  judiciaires et policières pour la libération. Des déclarations balayées d’un revers de main par le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince Paul Eronce Villard.

L’opposition, elle, a indiqué que ces mercenaires avaient la mission de semer la pagaille au sein des mouvements de revendications populaires contre le pouvoir en place. En réaction, la présidence nie avoir confié une telle mission aux mercenaires. Et, maintenant, c’est le tour du chef de gouvernement.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :