Mardi 17 Septembre, 2019

Haiti-Crise: Jean Henry Céant appelle le peuple haïtien au dialogue

Jean-Henry Céant, Premier ministre d'Haiti

Jean-Henry Céant, Premier ministre d'Haiti

Après le président de la République, vient le tour du Premier ministre Jean Henry Céant de s’adresser au peuple haïtien. Sans aucune annonce, peut-être, pour éviter de reporter son adresse à la nation en raison des problèmes techniques comme ça a été le cas pour Jovenel Moise, le chef du gouvernement, dans un message diffusé sur les réseaux sociaux, appelle la population au dialogue pour tirer le pays du bourbier.

« Je suis venu vous dire que le moment est plus que jamais au dialogue, le seul moyen pour faire avancer le pays sur la voie de la démocratique et du développement », a dit Me Céant.

Le chef du gouvernement déplore un manque d’unité constaté au sein de la population haïtienne. Ce qui, selon lui, entrave les réponses qui pourraient apporter aux problèmes de santé, de logements, de la faim, de sécurité, d’éducation qui tenaillent la société.

La situation actuelle du pays est précaire, Jean-Henry Céant, l’admet dans son message. En ce sens, il appelle les élites politiques, économiques et de la société civile à s’asseoir et réfléchir ensemble pour sortir la population de sa situation de misère.

Par ailleurs, le Premier ministre rappelle l’importance de la stabilité dans le développement économique du pays. « Sans la stabilité, il n’y aura pas d’investissements, il n’y aura pas de touristes, il n’y aura de développement économique », lance le notaire Céant.  

Le premier ministre rejette les violences, la haine qui, dit-il ne mènera le pays nulle part. « Il est temps que nous fassions un autre choix, celui du dialogue pour une gouvernance inclusive. Un dialogue qui doit être fait dans le respect des biens privés et publics », déclare Jean-Henry Céant.

Dans la même veine, le Premier ministre a réaffirmé que des instructions ont été passées à la police en vue de contrôler les rues et d’arrêter tous les bandits qui sèment la terreur. « Le gouvernement ne va pas tolérer les appels à la violence et les menaces contre les citoyens », a indiqué Jean-Henry Céant promettant que la loi sera appliquée contre les auteurs de ces menaces et appels à la violence.

Le dossier Petrocaribe a été abordé par le chef du gouvernement dans son message sur Facebook. « L’État haïtien réfléchit actuellement avec ses conseillers juridiques en vue de trouver la meilleure formule pour porter plainte contre les dilapidateurs des fonds Petrocaribe ». Des déclarations du Premier ministre qui juge que la justice doit faire son travail pour que la lumière soit faite sur la gestion du trésor public.

Le Chef du Gouvernement a renouvelé l’engagement de son équipe d’agir dans la transparence et de poursuivre la réforme des finances publiques et de l’État.

Si le message du président de la république adressé à la nation a suscité des grognes en raison du fait, selon des commentaires, que le chef de l’État n’y a pas abordé les vraies revendications de la population, la tendance  semble être inversée dans le cas du Premier ministre. Des internautes ont exprimé leurs satisfactions après la diffusion du message de Jean Henry Céant. 

« Pour l’instant, il n’est que d’attendre la matérialisation des mesures annoncées par le chef du gouvernement », écrivent-ils sur les réseaux sociaux.  

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :