Mardi 18 Décembre, 2018

Jean-Charles Moise condamne l’hypocrisie de ses dénonciateurs

L’ancien sénateur Jean-Charles Moise s’en prend aux acteurs politiques, membres du secteur des droits humains, membres de la société civile qui sont montés au créneau pour exprimer leur indignation après sa décision de faire flotter le drapeau noir et rouge sur la place de Vertières en lieu et place du bicolore haïtien. En effet, le leader de Pitit Dessalines Jean-Charles Moïse dénonce l’hypocrisie de ceux qui condamnent son initiative.

En conférence de presse, ce mercredi 14 novembre 2018, l’ex-candidat à la dernière présidentielle se réjouit de son acte. A telle enseigne, il déclare « après ce que je viens de faire dans le Nord, si les bourgeois de Pétion-Ville ne se révoltent, c’est qu’ils ne sont pas des hommes, si le président Jovenel Moise ne réagit, il doit laisser le pouvoir ». Des paroles empruntées de l’empereur Jean Jacques Dessalines après son intervention dans le sud du pays.

Si le leader de Pitit Dessalines a toujours présenté l’entrepreneur Réginald Boulos comme son adversaire farouche en raison, dit-il, de ses stratégies visant à maintenir le peuple haïtien dans la crasse, aujourd’hui Monsieur Moise salue la position exprimée par l’homme d’affaires en guise de réaction à son acte posé à Vertières, samedi dernier. Pour l’ancien sénateur, de toutes les réactions pleuvant après le remplacement du bicolore par un drapeau noir et rouge, celle de Réginald Boulos est la seule correcte et convenable.

Par ailleurs, l’ancien parlementaire demande à ses partisans de porter partout dans le pays l’étendard noir et rouge en vue du rétablissement de l’idéal dessalinien.

Parallèlement, Jean-Charles Moise appelle la population à gagner les rues massivement dimanche prochain, à Port-au-Prince et au Cap-Haïtien non seulement pour continuer de réclamer des explications sur la gestion des fonds Petrocaribe mais également exiger le départ de Jovenel Moise du pouvoir.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :