Mercredi 19 Décembre, 2018

«Je n’ai jamais connu Arnel», se défend le député Printemps Bélizaire

«Je n’ai jamais connu Arnel», se défend le député Printemps Bélizaire

«Je n’ai jamais connu Arnel», se défend le député Printemps Bélizaire

Le député de la troisième circonscription de Port-au-Prince Printemps Bélizaire indexé dans l’exfiltration d’Arnel Joseph à village de Dieu lors de l’opération policière, le début du mois de novembre dernier, nie toute son implication dans cet acte. « Premièrement, je n’ai jamais connu Arnel Joseph.

Deuxièmement, depuis mon entrée à la chambre des députés, je ne me suis jamais servi des véhicules officiels », justifie le parlementaire qui qualifie d’intimidations politiques le fait par le sénateur Joseph Lambert de citer son nom dans la perpétration des actes louches dans la capitale.  Ce, en raison, dit-il, de la position qu’il a prise dans la lutte engagée pour réclamer des explications sur la gestion des fonds Petrocaribe.

De plus, le député se dit indigné de voir le président de l’assemblée nationale, une personnalité aussi importante qu’est Joseph Lambert a décidé de l’accuser d’être en connivence avec un chef de gang. « Les déclarations de Joseph Lambert visent à inviter des bandits à attenter à ma vie et ma famille », poursuit le parlementaire issu du parti fanmi Lavalas qui qualifie de job sale la démarche du président du grand corps.

Comme les membres de la population, le  député Printemps Bélizaire affirme qu’il était impatient à connaitre le nom de celui qui avait aidé le chef de gang Arnel à prendre la fuite lors de l’opération de la PNH dans le village de Dieu contrôlé par des bandes armées. Malheureusement, dit-il, Joseph Lambert qui avait donné la garantie de révéler l’identité du parlementaire complice d’Arnel a bu sa promesse lors de la séance de travail tenue, hier mardi au sénat de la République avec le CSPN.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :