Mardi 19 Novembre, 2019

« Je me suis défendu », justifie le sénateur Féthière

Jean-Marie Ralph Féthière/ Photo: Page Facebook du sénateur

Jean-Marie Ralph Féthière/ Photo: Page Facebook du sénateur

Le sénateur du Nord, Jean Mary Ralph Féthière, confirme avoir utilisé son arme à feu ce matin au Parlement pour se défendre de l’assaut des dizaines de militants de l’opposition qui ont envahi le palais législatif. Il ne savait pas, dit-il, qu'il y avait un journaliste dans la foule.

« J’ai été agressé par des groupes de militants violents. Donc, je me suis défendu ! », a déclaré le sénateur Jean Marie Ralph Féthière, lors d’une entrevue accordée à Radio Méga quelques heures après avoir fait au moins deux blessés dont un journaliste sur la cour du Parlement. L’élu du Nord indique avoir tiré dans le but de se protéger, uniquement.

« Des individus armés m’ont menacé, par conséquent, j’ai utilisé une arme proportionnelle. Je me suis défendu. La légitime défense est un droit sacré », justifie le sénateur Féthière.

Le parlementaire du PHTK informe que les militants en colère ont essayé de l’extraire de son véhicule, garé dans le parking du Sénat. « A force égale, réponse égale », justifie Féthière qui évoque la légitime défense. Il dit ignorer qu’un journaliste avait été touché au moment de sa fusillade. Le sénateur réputé proche du pouvoir en place affirme n’être pas prêt à se laisser faire par des individus qu’ils qualifient de « chimè ».

Rappelons que durant cette fusillade, au moins deux personnes, dont le photojournaliste Dieu Nalio Chéry de l’Associated Press, ont été blessées par balles. Un acte posé au moment où des militants proches de l’opposition ont envahi la cour du Parlement pour empêcher la tenue ce lundi 23 septembre de la séance de ratification de la politique générale du Premier ministre nommé, Fritz William Michel.

La rédaction avec AFP

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :