Samedi 14 Décembre, 2019

Haïti - Sécheresse: à Belle-Anse, un seau d’eau se vend à 35 gourdes

A Belle-Anse, un sceau d’eau se vend à 35 gourdes

A Belle-Anse, un sceau d’eau se vend à 35 gourdes

Selon Michel Bestière, l’un des notables de la zone, la sécheresse a déjà causé la mort à plusieurs bétails des paysans.

Depuis plusieurs mois, une pénurie d’eau s’abat sur la commune de Belle-Anse, dans le Sud-est du pays. Cette situation est due à la sécheresse qui sévit dans la zone depuis plus de huit (8) mois. Les habitants et les animaux de cette localité ne peuvent trouver de l’eau pour boire.

Selon Michel Bestière, l’un des notables de la zone, il faut au moins 35 gourdes pour l’achat d’un seau d’eau. La sécheresse a causé la mort à plusieurs bétails. Certaines personnes n’ont même pas la possibilité d’acheter à manger.

Cette situation est catastrophe, s’indigne Monsieur Bestière.

Belle-Anse n’est pas la seule zone à être frappée par cette pénurie. Mabriole,Nan Magré, Baie d’orange, Haut Coq Chante, Lavoute sont entre autres des zones qui connaissent cette rareté d’eau.

Les habitants, forcés de parcourir de longues distances en vue pour trouver de l’eau, en appellent à l’intervention des autorités.

Et face à cette situation, le maire principal de la commune de Belle-Anse, Denoil Anténor, lance un appel au pouvoir central ainsi qu'aux organisations humanitaires.

« Depuis 6 mois, la pluie ne tombe pas vraiment à Belle-Anse, sauf dans les mornes. Une situation qui affecte les conditions de vie, déjà précaires, des habitantes et habitants à Belle-Anse », fait savoir Anténor, hier mardi 21 mai, à l’émission FwoteLide sur AlterRadio 106.1 FM.

Dans la même veine, le conseil municipal de Belle-Anse déplore la coupe systématique et anarchique des arbres qui, croit-il, serait la véritable cause de cette sécheresse aigüe. 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :