Vendredi 22 Février, 2019

Jacmel : jets de gaz lacrymogène et répressions contre des lycéens

Arrestation d'un élève du lycée Pinchinat dans le cadre de la manifestation du lundi 4 février, selon ce qu'a rapporté notre source.

Arrestation d'un élève du lycée Pinchinat dans le cadre de la manifestation du lundi 4 février, selon ce qu'a rapporté notre source.

Vives tensions dans la métropole du Sud-Est. À Jacmel, des centaines de lycéens issus de plusieurs établissements publics de la ville ont gagné les rues pour exiger la présence des professeurs dans les salles de cours et de meilleures conditions d’apprentissage et d’études. Ces écoliers, frustrés et révoltés contre cette situation intenable qui perdure depuis plus d’une semaine, ont « décrété la permanence » du mouvement, selon ce qu’a confié Claudy Donet, joint par téléphone cet après-midi.

Les autorités policières ont eu recours aux jets de bombes lacrymogènes et à la répression pour disperser la foule d’écoliers qui ne veulent pourtant pas baisser les bras. Tirs à hauteur d’hommes, arrestations d’un élève du Lycée Pinchinat et brutalités policières : c’est le bilan de cette journée de mobilisation, selon les informations fournies par le PDG de Tweet F.M.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :