Lundi 23 Septembre, 2019

J. Moise réclame 390 millions $ pour éradiquer le choléra d’ici 2022

Jusqu'en 2018, la maladie du choléra a entrainé le décès de 9,785 personnes en Haiti, selon le président de la République, Jovenel Moise.

Jusqu'en 2018, la maladie du choléra a entrainé le décès de 9,785 personnes en Haiti, selon le président de la République, Jovenel Moise.

Le président haïtien, au siège de  l’ONU, grand boulevard diplomatique et politique où tous les chefs d’État de la planète se croisent, a plaidé, lors d’une table ronde organisée mardi soir sur le choléra, en faveur de l’éradication de cette maladie en Haiti. Une enveloppe de 390 millions de dollars, estime Jovenel Moïse, est nécessaire pour éliminer totalement le virus d’ici 2022.

En marge de son discours officiel qu’il devra prononcer ce jeudi sur la tribune de l’ONU, Jovenel Moïse a participé mardi soir à une table ronde organisée sur le choléra, maladie introduite en Haïti en 2010 (par des militaires népalais de la mission onusienne) et qui a entraîné jusqu’en 2018 le décès d'environ 10,000 personnes. En dépit des importantes avancées observées dans la lutte de l’épidémie, Jovenel Moïse a indiqué qu’il est encore urgent de mobiliser les bailleurs et partenaires internationaux pour vaincre la maladie.

Le locataire du Palais national a misé, entre autres, sur le renforcement de la prise en charge, la construction et l’équipement de plus d’une centaine de centres communautaires de santé dans les sections communales où les infrastructures sanitaires sont inexistantes.

Selon le patron d’Agritrans, un plan a été déjà mis en œuvre en vue d’éliminer complètement la maladie. Ce plan inclut la surveillance épidémiologique pour retracer les potentiels cas, l’intensification des activités de sensibilisation, le déploiement des agents de santé communautaire polyvalents pour le dépistage et le suivi des cas, le renforcement des centres de dépistage et de traitement de diarrhées aiguës, l’augmentation de l’accès à l’eau potable dans les localités qui ont été touchées, ainsi que la poursuite des campagnes de vaccination dans les départements du Centre, de l’Artibonite et de l’Ouest.

Pour tout cela, rapporte Le Nouvelliste, une enveloppe de 390 millions de dollars est nécessaire, estime Jovenel Moïse, pour venir à bout de cette maladie qui continue, toujours selon lui, de faire des victimes. Les bailleurs financiers internationaux sont appelés à jumeler et mutualiser leurs efforts en vue d’endiguer l’épidémie.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :