Vendredi 23 Octobre, 2020

Italie: L'incroyable naufrage de la Juventus

L'attaquant de la Juventus Cristiano Ronaldo après la défaite contre l'AC Milan, le 7 juillet 2020 au stade San Siro de Milan ( AFP / Miguel MEDINA )

L'attaquant de la Juventus Cristiano Ronaldo après la défaite contre l'AC Milan, le 7 juillet 2020 au stade San Siro de Milan ( AFP / Miguel MEDINA )

La Lazio avait perdu, la Juventus menait 2-0 contre l'AC Milan et le championnat d'Italie semblait joué. Mais les Turinois ont subi un invraisemblable naufrage et se sont finalement inclinés 4-2, laissant la Serie A encore ouverte.

Trois buts en cinq minutes: Ibrahimovic sur penalty à la 62e, Kessié sur un exploit personnel à la 66e et Leao d'une belle frappe à la 67e minute.

En contrôle du match, dominatrice, portée par l'ouverture du score magnifique de Rabiot et un nouveau but de Ronaldo, la Juventus s'est pourtant écroulée à San Siro, sans aucun signe annonciateur ni explication évidente.

En fin de match, Rebic a même ajouté un quatrième but en profitant d'une énorme erreur d'Alex Sandro pour ajouter un peu de sel sur la plaie turinoise et faire grimper Milan à la 5e place.

Débuté sur les notes du "Thème de Deborah" d'Ennio Morricone, décédé lundi, le match s'est donc fini sur une énorme surprise et sur un statu quo en tête de classement.

Jamais la Juve n'avait encaissé autant de buts depuis la finale de la Ligue des champions 2017 perdue contre le Real Madrid (4-1). En championnat, la dernière fois que la "Vieille dame" avait pris 4 buts c'était... en octobre 2013 sur le terrain de la Fiorentina (4-2).

 

Le milieu français de la Juventus Adrien Rabiot ouvre le score sur le terrain de l'AC Milan, le 7 juillet 2020 au stade San Siro  ( AFP / Miguel MEDINA )

Le milieu français de la Juventus Adrien Rabiot ouvre le score sur le terrain de l'AC Milan, le 7 juillet 2020 au stade San Siro ( AFP / Miguel MEDINA )

 

Les Turinois n'ont pas profité de la défaite de leur dauphine, la Lazio Rome, un peu plus tôt à Lecce (2-1) et ne gardent donc "que" sept points d'avance sur les Romains.

Pourtant, quand Rabiot a expédié sa frappe du gauche dans la lucarne de Donnarumma (47e), le gouffre semblait devoir s'élargir à 10 points.

Longtemps en difficulté cette saison, le milieu de terrain français de la Juventus a inscrit un but magnifique, le premier de son séjour turinois.

Après avoir gagné un duel sur sa puissance physique, il a infligé un petit pont à Theo Hernandez puis couru sur 40m en semant deux Milanais au passage avant de tromper le gardien inverse.

Mais ce but a donc été inutile et le match a basculé sur un détail. A la 61e minute, l'arbitre a dans un premier temps donné un carton jaune au Milanais Rebic pour une main volontaire.

Appelé par le VAR, il a constaté que l'attaquant rossonero avait en fait joué le ballon de la poitrine et l'avait expédié... sur le bras de Bonucci, sanctionné d'un penalty. Ibrahimovic l'a transformé pour répondre à Ronaldo et le match a tourné.

- Patric mord comme Suarez -

Cette défaite turinoise redonne donc un petit espoir de titre à la Lazio, qui en perdant à Lecce (2-1) les avait apparemment tous perdus.

 

L'attaquant de l'AC Milan Zlatan Ibrahimovic contre la Juventus, le 7 juillet 2020 au stade San Siro    ( AFP / Miguel MEDINA )

L'attaquant de l'AC Milan Zlatan Ibrahimovic contre la Juventus, le 7 juillet 2020 au stade San Siro ( AFP / Miguel MEDINA )

 

"Notre rêve doit continuer. Nous devons viser la qualification arithmétique en Ligue des Champions, ce qui était notre objectif", avait déclaré l'entraîneur romain Simone Inzaghi. C'était avant de savoir que la Juve allait perdre.

En fin de match, la déception romaine s'est transformée en nervosité et le défenseur espagnol Patric a été expulsé pour avoir mordu le défenseur de Lecce Lucioni, comme Luis Suarez avec Giorgio Chiellini lors du Mondial-2014.

Le début de match avait déjà été animé avec un but de Lecce dès la 3e minute, annulé pour une main en début d'action.

Dans la foulée, Caicedo avait donné l'avantage à la Lazio (5e) en profitant d'une erreur du gardien Gabriel, ensuite auteur d'un match de très haut niveau.

Mais Lecce, qui avec ce succès mérité sort de la zone de relégation (17e), a bien réagi.

Mancosu a d'abord raté un penalty, mais l'équipe des Pouilles ne s'est pas découragée et a égalisé par Babacar (30e) avant le but de la victoire signé Lucioni juste après la pause (47e).

Pénalisé par un effectif sans doute trop réduit pour affronter le rythme de cette reprise post-confinement, la Lazio doit désormais également regarder derrière elle.

L'Inter Milan (3e) est à quatre points avant d'aller affronter le Hellas Vérone jeudi et l'Atalanta Bergame (4e), qui recevra la Sampdoria Gênes mercredi, n'est qu'à cinq longueurs et est en grande forme.

Cette année cependant, la danse des insectes s'est déroulée dans l'intimité: car les organisateurs du festival des lucioles de Tatsuno ont préféré l'annuler pour limiter les risques liés à la pandémie de coronavirus.

Ce spectacle naturel dure seulement une dizaine de jours en juin, et constitue le dernier chapitre de la vie des lucioles.

"Sur une année de vie, les lucioles ne brillent que pendant 10 à 15 des derniers jours de leur existence pour laisser derrière elles une descendance", rappelle à l'AFP le maire de Tatsuno, Yasuo Takei.

"Quand on voit le spectacle de cette lumière éphémère, on ne peut qu'être touché et se dire qu'il faut se battre jusqu'au bout. Il y a là peut-être une vision esthétique très japonaise" de la beauté, estime-t-il.

- "Parade nuptiale" -

"La lumière correspond à une parade nuptiale, c'est un moyen de communication entre les mâles et les femelles", complète Katsunori Funaki, responsable du tourisme à Tatsuno.

"C'est un outil qui va leur permettre pendant une dizaine de jours de trouver un partenaire et pondre des oeufs pour l'année suivante".

Quand les conditions sont réunies, sans pluie ni vent, jusqu'à 30.000 lucioles exécutent leur enivrant bal lumineux dans cette localité de la région de Nagano traversée par une rivière.

"Les archives montrent qu'un très grand nombre de lucioles pouvait être observé le long de la rivière Tenryu de la fin du XIXe au début du XXe siècle", précise le maire.

Mais ces êtres fragiles avaient quasiment disparu de la région par la suite, à mesure que des industries comme celle de la soie s'étaient développées en amont de la rivière, et avec elles la pollution.

Après la Seconde Guerre mondiale, la ville a fourni de grands efforts pour restaurer l'environnement et protéger les lucioles, et organise cet étonnant festival depuis plus de 70 ans.

- Un escargot à la rescousse -

Quand ces minuscules créatures sont présentes en nombre, "elles offrent un spectaculaire paysage de lumière, où étoiles et lucioles scintillantes se reflètent dans l'eau", s'émerveille M. Takei.

La présence de lucioles est généralement le signe d'une nature immaculée, mais ces insectes ont aussi des exigences particulières pour choisir leur environnement.

Pour les attirer, la ville de Tatsuno a notamment recours à un escargot d'eau douce appelé "kawanina" en japonais (Semisulcospira libertina).

Car les lucioles passent environ neuf mois à se développer dans l'eau, et leurs larves sont friandes de cet escargot, explique M. Funaki en montrant un fossé rempli de ces gastéropodes.

La ville a créé un parc où des canaux artificiels acheminent une eau pure venant de la rivière et des chutes d'eau pour assurer un habitat aquatique riche en oxygène.

En prenant soin des lucioles, on peut "espérer que nous pourrons de nouveau jouir d'une belle danse l'année prochaine", lance le maire, et les organisateurs du festival espèrent que l'édition 2021 pourra elle bien se tenir.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :