Mercredi 23 Octobre, 2019

Irma: le Canada pourrait suspendre la déportation des haïtiens

A l’approche de l’expiration de leur statut temporaire aux USA, des milliers d’haïtiens ont traversé la frontière canadienne pour demander asile. Irma n’était pas encore annoncé. Mais aujourd’hui, l’ouragan pourrait avoir un impact sur leur chance potentiel de rester au Canada, même après qu’ils aient vus leurs demandes d’asile rejetées.

Selon Scott Bardsley, porte-parole du ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, « l'Agence des services frontaliers du Canada ne déportera pas ceux dont les demandes du statut de réfugié ont été rejetés ou sont jugés irrecevables au Canada dans un pays faisant face à un ouragan ».

« Une fois la tempête passée, une évaluation sera effectuée sur le terrain pour déterminer son impact » a-t-il continué. « Si le pays est considéré comme sûr, les déportations pourront se poursuivre. Mais une dévastation généralisée pourrait conduire à une suspension des expulsions, comme cela s'est produit après le tremblement de terre de 2010 en Haïti. »

Cependant, les personnes non reçues au Canada en raison d'antécédents criminels, de violations des droits de l'homme, de crime organisé ou de sécurité peuvent encore être déportées même s'il y a un report administratif ou une suspension en place.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :