Vendredi 18 Septembre, 2020

INTERVIEW : le rappeur Dug G au Brésil pour une tournée « spéciale »

Dug G nous parle de sa tournée au Brésil.

Dug G nous parle de sa tournée au Brésil.

Rappeur, producteur, homme d’affaires… Dug G, de son vrai nom Jean Hubert Valcourt, se passe de présentation. En témoigne un parcours jusque-là jonché d’albums et de morceaux à succès avec son ancien groupe « Rockfam Lame a » et au fil de sa carrière solo. En pleine tournée au Brésil, l’interprète de « Si yon jou m pa ta la » a accordé une interview à la rédaction de Loop Haiti.

Depuis son départ de Rockfam, le natif de Port-de-Paix s’adonne également à la production et la promotion d’autres artistes par le truchement de son label « Piwo Records ». Des tas de nouveautés sont en cours de préparation, y compris un dernier travail de peaufinage du prochain album de l’artiste Jean Bernard Thomas.

 

En 2019, les performances artistiques, notamment celles de Dug G, ont connu un net ralentissement à cause de la crise qui gangrène le pays. La star rectifie le tir avec sa grande première en Amérique du Sud. Quoi de mieux pour combler ces lacunes ?

 

Loop Haiti : Pouvez-vous, en quelques mots, nous parler de la tournée ?

Dug G : De concert avec d’autres promoteurs, j’ai été sollicité par Berhman Garçon, responsable de la maison de la culture Haïti-Brésil (CCHB) pour cette tournée, dans le cadre d’un échange culturel entre les deux pays. Le menu est constitué d’une série de prestations gratuites tout au long du mois de décembre, surtout au profit des gens de la communauté haïtienne du Brésil. Ainsi la quasi-totalité des programmes se déroule-t-elle en plein air.

J’ai déjà donné deux spectacles : une le 1er décembre dernier à Campinas et une autre le 14 à Americana. Aujourd’hui (22 décembre, NDLR), je serai à Bento Gonçalves, après quoi il me restera 3 prestations. Je serai à la fois à Santos et à São Polo le 24 décembre prochain et mon train arrivera à son terminus en date du 31 décembre 2019 dans la zone de Santa Catarina, avant de faire mon retour en Haïti.

Loop Haiti : Qu’avez-vous préparé pour le public ?

Dug G : Moi et mon staff avons concocté un programme assez spécial pour l’occasion. Nous proposons des spectacles variés, mais l’accent est surtout mis sur des musiques qui scrutent la réalité haïtienne. Ce faisant, en plus de mes tubes Rap, d’autres tendances sont également à l’œuvre dans le dessein d’offrir un moment inoubliable à chaque prestation.

Dans l’ensemble, nous allons faire en sorte que notre passage au Brésil marque les esprits, de façon à ce que le public en redemande dans les années à venir.

Loop Haiti : Hormis les prestations, y-a-t-il d’autres activités prévues ?

Dug G : Oui ! Outre les prestations, j’en profite pour organiser le tournage de deux vidéoclips. Aussi, une collaboration avec un artiste brésilien est en préparation pour mon prochain album.

Loop Haiti : Êtes-vous jusque-là satisfait de l’accueil reçu au Brésil ?

Dug G : Les organisateurs ont pris toutes les dispositions nécessaires pour me satisfaire. De surcroît, je peux parler d’un accueil chaleureux au moment des spectacles. J’en suis tellement ému que je ne trouve pas les mots pour le décrire. Les photos et les vidéos de la tournée détailleront ce que j’essaie d’expliquer. (rires)

Loop Haiti : Une tournée au Brésil, ça vous dit quoi ?

Dug G : C'est spécial ! Oui, c’est bien le mot. Le Brésil m’a toujours fasciné particulièrement pour ce qu’il représente dans le monde du football. Je suis un mordu de presque toutes les grandes stars qui ont brillé avec la Seleçao. Aussi, pour la culture brésilienne qui, à mon avis, regorgent de certaines similitudes avec la nôtre. En effet, j’ai toujours rêvé d’y venir. Aujourd’hui, j’ai atteint cet objectif comme artiste. C’est évident que, pour nous (les artistes, NDLR), les grandes premières sont toujours excitantes.

Par ailleurs, l’année 2019 n’aura pas été favorable aux artistes qui sont en Haïti. Un pays chamboulé par les turbulences politiques ne permet pas à un artiste d’évoluer adéquatement. À cet effet, je crois que ceux qui sont en mesure de laisser le pays pour trouver quelque chose ailleurs doivent le faire en cette fin d’année, car nous avons tous des responsabilités. Se de mizik nou viv !

Loop Haiti : Comment Dug G, l’artiste, a-t-il vécu ces récentes turbulences ?

Dug G : En réalité, je dois vous dire que mes activités artistiques ont été détruites. C’est pour la première fois que je suis confronté à une situation aussi traumatisante en Haïti. Ces genres de situation sont vraiment décourageants. En ce sens, je souhaite que la population réfléchisse beaucoup mieux pour ne plus faire des erreurs dans leurs choix. Soyez plus rationnels lors des élections et évitez de vous faire manipuler par ceux qui sont partisans des actes de destructions et de pillages.

 

Propos recueillis par : Rode Louis Azer Chery

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :