Dimanche 21 Avril, 2019

Interpellation et renvoi de Céant: Edgard Leblanc se dit indigné  

Interpellation de Jean Henry Céant : Edgard Leblanc se dit indigné  

Interpellation de Jean Henry Céant : Edgard Leblanc se dit indigné  

Le coordonnateur général de l’organisation du peuple en lutte (OPL) exprime son indignation et son effroi en raison des conditions dans lesquelles le Premier ministre Jean-Henry Céant et son gouvernement ont été renvoyés, lundi 18 mars 2019 par des députés. Il pointe du doigt la chambre des députés et le Sénat de la République d’avoir sacrifié les valeurs de l’État de droit qui consacrent la primauté du droit en toute circonstance.

Il dénonce également le fait, dit-il, que les règlements intérieurs des deux branches du parlement ont été violés. « Ce qui s’est passé au parlement traduit la déchéance des institutions et des pouvoirs de l’État et un approfondissement de la crise », s’insurge l’ancien sénateur Edgard Leblanc Fils.

Par ailleurs, il estime que même si la séance avait lieu au grand corps et que Jean-Henry Céant avait bénéficié d’un vote de confiance, il aurait eu du mal à continuer à gouverner le pays. Ce, en raison d’absence d’une majorité favorable à Jean-Henry Céant au parlement.

Edgard Leblanc Fils indique que Jean-Henry Céant, après la motion de censure à lui infligée par la chambre des députés, n’a pas habilité à se présenter devant aucune des deux branches du parlement.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :