Mardi 18 Décembre, 2018

Insécurité à La Saline: Au moins 20 morts découverts sous les ordures

Insécurité à La Salline: Au moins 20 morts découverts sous les ordures

Insécurité à La Salline: Au moins 20 morts découverts sous les ordures

L’insécurité bat son plein dans le quartier populaire de la Saline et a déjà fait au moins une vingtaine de morts suite aux affrontements, depuis une semaine, de plusieurs gangs rivaux. Défenseur Plus et le Réseau National des Droits Humains (RNDDH) ont dénoncé l’inaction de la police nationale face à cette situation qui se dégrade au quotidien.

Pierre Esperance accuse un chef de gang dénommé « Ti Junior » qui se fait accompagner de certains agents de l’unité spéciale de la Police nationale « BOID » comme les auteurs des différents crimes commis à la Saline. « Ils sont allés encercler une zone nommée Kafou Labatwa. Ils ont lynché plusieurs gens et ont incendié leurs maisons », a déclaré le directeur du RNDDH au micro d’une radio privée de la capitale.

Les témoignages des habitants de la Saline font croire que certains membres de gangs ont été remarqués à bord d’un véhicule sans plaque munis d’uniformes de la BOID, toujours selon Pierre Espérance. Il demande à la direction de la police nationale d’éviter de placer ce corps pour la sécurité des manifestations afin d’éviter toute forme d’infiltration.  

De son côté, le directeur de Défenseur Plus, Antonal Mortimé, dénonce l’inaction de la police face à ce climat d’insécurité qui dure déjà depuis trois semaines. « Les bandits lynchent les membres de la population pour les jeter dans les ordures. Ces actions violent les principes les plus élémentaires des Droits humains », dit Mortimé qui indique une vingtaine de morts.

Les bandits qui veulent avoir le contrôle du marché public de la Saline s’affrontent régulièrement sans faire attention aux habitants des différents quartiers de ce bidonville. Antonal Mortimé déclare que les responsables municipales et du ministère de l’Intérieur sont au courant des actions menées par ces bandits qui ne font que rançonner les commerçants.   

Le directeur de Défenseur Plus demande à la Police d’intervenir tout en évitant de « causer de dommages collatéraux ». Au rappel, les images choquantes des victimes découvertes sous des tas d’immondices circulent actuellement en boucle sur les réseaux sociaux. 

ATTENTION ! IMAGES TRÈS CHOQUANTES.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :