Dimanche 21 Avril, 2019

Information: les personnes handicapées marchent pour leurs droits

Des personnes atteintes de handicap manifestent devant les locaux du CONATEL

Des personnes atteintes de handicap manifestent devant les locaux du CONATEL

Des dizaines de personnes atteintes de handicap ont marché dans les rues de Port-au-Prince ce vendredi, pour exiger le respect de leurs droits d’avoir accès à l’information. Cette initiative de l’Organisation des Handicapés en Action pour le Progrès, vise à attirer l’attention des autorités étatiques sur l’urgente nécessité de permettre aux sourds et aux sourds-muets de s’informer de tout.

Des pancartes et banderoles, des maillots frappés d’un ensemble de slogan… ils ont parcouru plusieurs rues de Port-au-Prince. Amputés d’un bras ou d’un pieds, sourds ou sourds-muets, ces citoyens vivant avec handicap, ont marché de la rue de l’Enterrement, en passant par l’avenue Magny, Bois-verna, Lalue pour aboutir devant les locaux du Conseil National des Télécommunications (CONATEL), à l’avenue Christophe.

De grandes difficultés pour s’informer, les personnes handicapées veulent changer la réalité. Cette categorie de gens, les sourds et les sourds-muets en particulier, n’arrive pas à comprendre les messages diffuses dans les médias traditionnels ou sur les réseaux sociaux.

Saül Brunel, Coordonnateur de l’Organisation des Handicapés en Action pour le Progrès, cite en exemple, les adresses à la nation des 2 chefs de l’exécutif, lors des récents mouvements de protestation violents. “Même au moment des catastrophes naturelles, nous ne comprenons pas les messages divulgués par les autorités”, déplore M. Saül.

Par ce mouvement, ils veulent forcer le CONATEL et le Ministère de la Communication à prendre leurs responsabilités, afin de favoriser l’accès à l’information à tous les citoyens du pays. Saül Brunel invite le CONATEL à forcer les responsables médias, d'engager des interprètes en langue des signes. Les protestataires veulent également que les journaux et émissions soient traduits.

“Après cette marche, des discussions seront engagées avec les responsables du Ministère de la Communication et celui du CONATEL”, informe le Coordonnateur de l’Organisation des Handicapés en Action pour le Progrès.

Rappelons que pendant les manifestations violentes de février dernier, le Bureau du Secrétaire d’État à l’Intégration des Personnes Handicapées, avait exhorté tout un chacun à tenir compte de la vulnérabilité de cette catégorie (au moins de 10%) de la population, qui n’a pas accès à l’information.

Luckson Saint-Vil

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :