Mardi 4 Août, 2020

Incendie en Californie: plus de 600 personnes portées disparues, Trump sur le terrain samedi

Les secours inspectent les décombres d'une maison à la recherche d'éventuelles victimes du gigantesque incendie qui ravage le nord de la Californie, le 14 novembre 2018 à Paradise

Les secours inspectent les décombres d'une maison à la recherche d'éventuelles victimes du gigantesque incendie qui ravage le nord de la Californie, le 14 novembre 2018 à Paradise

Le nombre de personnes portées disparues dans l'incendie qui ravage actuellement le nord de la Californie a brusquement grimpé jeudi à plus de 600, et le nombre de morts a été porté à 63, soit au total 66 victimes déplorées dans l'ensemble de l'Etat, où se rendra Donald Trump samedi.

"Je veux que vous compreniez le chaos exceptionnel auquel nous avons fait face" lorsque le feu s'est déclenché, a déclaré jeudi soir devant des journaliste le shérif du comté de Butte, Kory Honea, pour justifier cette brutale augmentation.

Au huitième jour du sinistre, sept nouveaux corps ont été retrouvés, portant le bilan du "Camp Fire" à 63 morts, a-t-il par ailleurs indiqué. Cet incendie était d'ores et déjà le plus meurtrier de l'histoire de cet Etat de l'ouest américain.

A plusieurs centaines de kilomètres au sud, près de Los Angeles, le "Woolsey Fire" a, lui, fait au moins trois morts.

Les secours se concentrent sur la petite ville de Paradise, dans le comté de Butte, au nord de la capitale Sacramento, prisée des retraités et presque entièrement détruite par l'incendie.

"Notre mission est de trouver les victimes de cet incendie, de les récupérer et de les identifier pour informer leurs proches et leur donner des réponses", a indiqué le responsable des enquêtes au sein de la police du comté de Butte, Steve Collins, cité par CNN.

Le feu, qui s'est déclaré jeudi dernier, a brûlé plus de 57 hectares, et les fumées ont atteint Sacramento, à 130 km au sud de Paradise.

A Chico, à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Paradise, un campement de fortune d'une centaine de tentes s'est formé sur le parking d'un supermarché. En marge du campement se trouve une aire de distribution gratuite de nourriture, d'eau, de masques et d'articles d'hygiène. Il y a aussi un tableau blanc pour noter les noms des personnes portées disparues, qui s'ajouteront ensuite à la liste officielle.

Dans un refuge de Chico, qui accueille 170 évacués, entre 15 à 20 personnes ont été victimes d'un norovirus, qui cause vomissements et diarrhées, a indiqué Lisa Almaguer, porte-parole du département de santé publique du comté.

Le feu s'est déclaré jeudi dernier près de Thousand Oaks. L'incendie s'est rapidement propagé et a atteint la célèbre station balnéaire de Malibu, à l'ouest de Los Angeles, où l'ordre d'évacuation a été levé mercredi dans certaines zones.

L'origine des deux incendies n'a pas encore été identifiée mais plusieurs victimes du "Camp Fire" ont porté plainte contre le fournisseur local d'électricité Pacific Gas & Electric (PG&E), affirmant que des étincelles sur une ligne à haute tension ont déclenché le brasier.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :