Mardi 10 Décembre, 2019

Il y deux ans, A. Muscadin promettait à la DGI de payer ses impôts

Il y deux ans, A. Muscadin promettait à la DGI de payer ses impôts. Photo: Shalom Tabernacle de Gloire (Facebook)

Il y deux ans, A. Muscadin promettait à la DGI de payer ses impôts. Photo: Shalom Tabernacle de Gloire (Facebook)

Le weekend écoulé, une affaire mettant aux prises la Direction générale des impôts (DGI) et le pasteur André Muscadin, a éclaté. Le leader de l'église Shalom Tabernacle de Gloire qualifie de persécution la décision de l'Etat haïtien de saisir les comptes de l'institution pour des taxes non payés entre 2010 et 2015 évalués à 3 557 569, 69 de gourdes.

Dans une correspondance en date du 24 novembre 2016 circulant actuellement sur les réseaux sociaux et portant la signature de son avocat Jacques Lochard, le pasteur Muscadin avait donné « la garantie » de payer la somme d’impôts que lui réclamait l’institution.

« Le révérend pasteur André Muscadin, représentant légal de l’église Shalom Tabernacle de Gloire, a le plaisir de vous informer qu’il est prêt à payer les impôts tels que calculés par la DPME, en référence à la note de vérification directs et assimilés au bas de laquelle il a apposé sa signature », lit-on d’emblée dans la lettre.

Dans la foulée, l'homme de foi avait même proposé un plan de versement en trois étapes, selon ce qu'indique le document, soit un million de gourdes (1 000 000) pour les deux premiers versements et 1 981 463, 25 gourdes pour le troisième. Une somme avoisinant les 3 557 569,69 gourdes d’impôts qu’exige la Direction Générale des Impôts à la Radio Télé Shalom.

Après être montré au créneau pour  dénoncer les mesures de la DGI, Muscadin a décidé d'entamer les démarche en vue de se mettre en règle avec le fisc selon nos dernières informations.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :