Dimanche 25 Octobre, 2020

Il n’y a aucune rareté de gaz en Haïti, rassure le BMPAD

Crédit photo: Loop Haiti- Vladjimir Legagneur.

Crédit photo: Loop Haiti- Vladjimir Legagneur.

Le Bureau de Monétisation de l'Aide au Développement (BMPAD), dans un communiqué publié ce mercredi 5 juillet, rassure la population en ce qui a trait à une éventuelle rareté de produits pétroliers sur le marché.

Depuis quelques jours, l'odeur du torchon qui semblait brûler entre le gouvernement haïtien et de grandes compagnies d’importation de pétrole, perçait les narines fines de quelques curieux indiscrets. Mais c’est le quotidien Le Nouvelliste qui a vendu la mèche lorsqu’elle a annoncé que « des mandats d'amener ont été décernés contre les directeurs généraux des trois principales compagnies distributrices de produits pétroliers en Haïti : Sol, Total et Dinasa. »

La raison est parce-qu'elles auraient fait venir deux bateaux de pétrole sur le territoire national en contournant le Bureau de monétisation des programmes de l'aide au développement (BMPAD), qui a la responsabilité de placer toute commande de produits pétroliers pour le pays.

Le conflit a eclaté lorsque le commissaire du gouvernement Me Clamé-Ocnam Daméus a décerné des mandats d’amener contre les responsables des compagnies membres de l’association des distributeurs de produits pétroliers.

Depuis, « l'Association nationale des distributeurs de produits pétroliers (ANADIPP) commence à constater un ralentissement dans la livraison des commandes, surtout pour le diesel », a déclaré le président de l’ANADIPP, David Turnier, au Nouvelliste.

Par la voix du BMPAD, le gouvernement réagit officiellement sur le dossier dans un communiqué de presse rendu public ce mercredi 5 juillet. Son  message est adressé au grand public en général et à tous ses partenaires, en particulier les intervenants dans le transport, la manutention et la commercialisation des produits pétroliers et ses dérivés : « Il n’y a aucune rareté de produits pétroliers sur le territoire national. »

Le BMPAD, certes, tente de calmer les esprits en rappelant « sa volonté et sa détermination à travailler, et ceci sans équivoque, dans la transparence et le respect des règles définies par la loi, en vue de l’amélioration de ses services dans la mise à disposition à temps des produits pétroliers sur le marché local », mais le syndicaliste Jacques Anderson Desroches, directeur exécutif du Mouvement unifié des transporteurs d’Haïti (MUTH) a critiqué « les faiblesses de l’Etat » dans la gestion de ce dossier.


Recevez gratuitement les dernières nouvelles locales et internationales directement sur votre téléphone :

Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur Google Play Store : http://bit.ly/1HHj2Uu

Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur l’App Store : http://apple.co/2e3q1Lk 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :