Vendredi 6 Décembre, 2019

L'IHSI en grève: « Ce qui se passe est scandaleux », se désole Germain

Une vue de la façade des locaux de l'Institut Haitien de Statistique et d'Informatique./Photo-Source: RETADAM.

Une vue de la façade des locaux de l'Institut Haitien de Statistique et d'Informatique./Photo-Source: RETADAM.

L’Institut Haïtien de Statistique et d’Informatique a entamé, depuis plus d’un mois une grève en vue de protester contre la nomination de Wilson Fièvre à la tête de cette entité déconcentrée du ministère de l’Économie et des Finances (MEF)

Par arrêté présidentiel publié le 16 octobre dernier, le président de la République avait procédé à trois nouvelles nominations au sein de l’administration publique. Wilfrid Trénard a été nommé directeur général à la tête du ministère de la Planification et de la Coopération externe (MPCE), Léon Jean-Marie Guillaume a pris les rênes du CONATEL et Wilson Fièvre a été nommé DG de l’Institut Haïtien de Statistique Haïtien (IHSI).

Les employés de cet organisme hautement technique et opérant sous la tutelle du ministère de l’Économie et des Finances (MEF), ont protesté contre la nomination de Wilson Fièvre épinglé dans le dossier Dermalog, selon les propos du technicien et responsable du Bureau des prix à l’IHSI, M. Alan Coriolan.

De plus, les employés de l’Office national d’Identification (ONI) avaient observé, en janvier 2017, un arrêt de travail pour protester contre la mauvaise gestion de la boîte par Wilson Fièvre. Alors directeur général de la boite, Fièvre était accusé de crimes financiers et jugé incapable de diriger l’institution.

Lire | Scandale de corruption à l’ONI

L’IHSI, poursuit M. Coriolan est une institution technique, [chargée de produire des informations chiffrées et opportunes portant sur tous les aspects des phénomènes économiques, sociaux et démographiques, ndlr]. « Elle se garde de mêler de la politique », a-t-il soutenu, précisant que le choix de Fièvre est « politique ».

Les employés de l’IHSI ne veulent pas de M. Fièvre en raison des allégations de corruption qui pèsent sur ses épaules, ce qui risque de ternir l’image de cet important organisme. La grève sera levée jusqu’à ce que l’exécutif revienne sur sa décision, a indiqué M. Coriolan, joint au téléphone par Loop Haiti ce mercredi.

La grève qui perdure au sein de l’IHSI est inacceptable, pense l'économiste Enomy Germain. « Ce qui se passe à l’IHSI est scandaleux», a-t-il tweeté. « Les statistiques sont importantes pour la planification économique nationale, pour la prise de décisions dans les entreprises et pour d’autres agents économiques comme les ménages », a élaboré l'auteur interviewé autour de la question.

En conséquence, sans les données et statistiques, le pays va être géré sans aucune rationalité, a-t-il fait remarquer. Les données sont produites pour éclairer les prises de décision. Sans elles, on aura pris des décisions qui ne tiendront pas compte de la réalité, qui ne colleront pas aux faits, indique Germain.

« Les dernières infos sur l'inflation publiées par l'IHSI concernent le mois d'août alors qu'on est en novembre. C'est le comble », a-t-il déploré, affirmant que tout secteur d’activité peut en payer les frais. 

Une autre question fondamentale à mettre sur le tapis: celle du cinquième recensement général de la population haïtienne. Celui-ci devait se réaliser depuis des années, est repoussé à chaque fois. L'IHSI est actuellement en train d'avancer avec le processus mais le dysfonctionnement de l'institution va aggraver les retards, conclut-il.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :