Mardi 25 Juillet, 2017

Hommage à dix personnalités de l’éducation haïtienne

Josué Agénor Cadet et Jacques Edouard Alexis

Crédit photo : Florence Jean-Louis Dupuy

Josué Agénor Cadet et Jacques Edouard Alexis Crédit photo : Florence Jean-Louis Dupuy

Le ministre Josué Agénor Cadet  a honoré dix personnalités qui traînent derrière elles plus d’une quarantaine d’années de carrière dans l’éducation en Haïti, ce mercredi 17 mai à l'Hotel Mariott.

L’initiative est signée Josué Agénor Cadet, Ministre de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle sous l’administration Moïse-Lafontant. Dans le cadre de la Journée Nationale de l’Enseignant, le ministère a rendu hommage à une dizaine de personnalités qui ont marqué le secteur et qui ont contribué au progrès d’Haïti en offrant depuis plus de quarante ans une éducation de qualité.  

Pluie d’hommages sur une belle palette d’enseignants et de directeurs d’écoles

Au rang de ces personnalités honorées qui traînent plus d’une quarantaine d’années de carrière dans l’éducation, on  retrouve Charles Tardieu (auteur de l’ouvrage « L’éducation  en Haïti : de la période coloniale à nos jours » paru en 1980), Wesner Emmanuel (auteur de manuels d’histoire utilisés dans beaucoup d’écoles du pays). Frère Serge Larose, ancien étudiant de la Faculté des Sciences, ancien Directeur de l’École Saint-Joseph du Cap-Haïtien. Depuis 2014, celui qui a débuté dans l’enseignement à l’Institution Saint-Louis de Gonzague en 1964, a pris aujourd’hui la charge de la bibliothèque des Frères de l’Instruction Chrétienne.

Patrice Dalencour, professeur émérite de philosophie au Collège Roger Anglade et à Sainte-Thérèse L’Enfant Jésus. Il est l’auteur du livre « De l’enthousiasme au désenchantement » (paru chez C3 éditions) où il livre des réflexions pédagogiques basées sur ses trente ans d’expérience d’enseignement de la philosophie. Evelyne Trouillot, romancière, lauréate de plusieurs prix littéraires francophones, professeure de Français et de communication. Elle a collaboré à plusieurs maisons d’éditions, institutions et centres de recherches, a publié de nombreux articles et a contribué à l’élaboration de plusieurs manuels scolaires et ouvrages de lecture.

Lyonel Sanon a offert ses services comme professeur d’anglais et d’espagnol à plusieurs écoles de la capitale dont Saint-Pierre et Le Normalien. Il a débuté dans l’enseignement en 1974 et compte aujourd’hui 43 années de services loyaux offerts tant au ministère de l’éducation que dans des établissements scolaires importants du pays. Il est aujourd’hui professeur de traduction à l’Université Quisquéya.

Jean-Robert Charles, éducateur de carrière, ancien professeur au Catts Pressoir, compte 40 ans de service dans le domaine.  Jacques Edouard Alexis, ancien premier ministre sous la présidence de René Préval et premier recteur de l’Université Quisqueya de 1990 à 1996.

Dans cette belle palette de personnalités honorées, on aurait tort d’occulter Maryse Joseph Guiteau, ancien Secrétaire d’État à l’Alphabétisation de 1999 à 2002, et  Florence Jean-Louis Dupuy, directrice de J’apprends, metteuse en scène et éducatrice qui a dédié non seulement à l’éducation aussi au théâtre.

Des « Poto mitan »

« Cette cérémonie doit interpeller la conscience collective sur le respect et l’admiration que nous devrions avoir pour ces poto mitan du système qui se sacrifient tous les jours pour former les générations pour la relève de demain, ce à quoi le devoir social nous appelle indistinctement. Elle ne servira pas  à gommer les manquements séculaires envers ce corps de professionnels. Il s’agit plutôt de nous rappeler l’esprit de gratitude qui doit nous guider envers ces enseignants émérites qui font la fierté du métier ».

40 enseignants issus des directions départementales d’éducation et 10 personnalités ayant marqué ce monde étaient à l’honneur en ce jour spécial. 

Par Rosny Ladouceur