Mercredi 24 Juillet, 2019

Haïti-Viol : 150 mille gourdes contre la libération d’un violeur ?

Dans son dernier rapport du 27 septembre 2018 sur le fonctionnement de l'appareil judiciaire au cours de l'année 2017-2018, le RNDDH relate des faits ayant marqué l’actualité judiciaire, notamment l’agression sexuelle sur une fillette de 14 ans par un agent de sécurité à Clercine.

L’incident s’est produit à l’hôpital Albert Schweitzer à Clercine le 19 août 2018. Alors qu’elle passe tranquillement son chemin, la fillette de 14 ans a été d’abord sollicitée pour aller acheter des unités téléphoniques, avant que l’agent de sécurité Jackson Civil ne l’attire dans l’enceinte de l’hôpital pour l’agresser sexuellement.

Les forces de l’ordre, appelés par un notable de la zone,  « investissent le local et trouvent la jeune fille menottée et l’agent de sécurité encore en érection », rapporte RNDDH. Après le constat du juge de paix Wilner Jean, la police a procédé à l’arrestation de l’agresseur et l’a placé en garde à vue au commissariat de Tabarre.

Cependant, moins de deux semaines après son arrestation, soit le 30 août 2018, Jackson Civil a été libéré par Me Mama Lourdes, le substitut du commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de la Croix-des-Bouquets. Selon le RNDDH, un montant de « 150 mille gourdes » aurait été versé à madame Lourdes en échange de la libération du violeur.

De son côté, le substitut du commissaire nie le pot-de-vin et soutient « avoir décidé de la sorte parce que les parents de la victime ont boudé ses invitations », toujours selon le rapport du RNDDH. Le ministère de la Justice et de la Sécurité Publique, saisi du dossier, attend du parquet un rapport pour pouvoir décider sur cette affaire.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :