Dimanche 26 May, 2019

Haiti: Vers la réduction des violences sexuelles basées sur le genre

Une femme haïtienne.© Minustah

Une femme haïtienne.© Minustah

Le Gouvernance Group supporté par la Mission des Nations Unies pour l'appui à la Justice en Haïti (MINUJUSTH) et le Ministère à la Condition féminine et aux Droits des Demmes (MCFDF) a procédé, à Péguy-Ville, jeudi dernier, au lancement d’un projet de sensibilisation et de mobilisation communautaire sur les violences sexuelles basées sur le genre. Ce projet  qui vise la réduction des violences sexuelles s’étendra sur les départements de la Grand’Anse, du Sud et de l’Artibonite et durera la période de douze (12)  mois.

Un ensemble de paramètres justifient le choix des départements concernés. Selon les initiateurs, les chiffres disponibles y font état d’une nette fréquence des violences sexuelles basées sur le genre. Un fait qui trouve son explication notamment par des conditions socio-économiques vulnérables des femmes qui évoluent dans les départements  de la Grand’Anse, du Sud et de l’Artibonite.

Informer et de sensibiliser les communautés des départements concernés sur les  violences sexuelles basées sur le genre ainsi que sur  le processus juridique pour porter plainte, voilà la stratégie qui sera utilisée pour atteindre cet objectif.

La directrice générale de Gouvernance Group, Gabrielle Hyacinthe projette qu’un « Task Force » composé des personnalités interpellées par la question sera constitué en vue de la matérialisation du projet.

La ministre démissionnaire à la condition féminine et aux droits des femmes, Eunide Innocent s’est félicitée de la démarche des responsables de Gouvernance Group, promettant le support de son ministère à l’implémentation du projet de sensibilisation et de mobilisation communautaire sur les violences  sexuelles basées sur le genre.

La présidente de la commission condition féminine et équité de genre de la chambre basse, la députée Marie Gladys Saint-Jean Lundi compte offrir son support également à Gouvernance Group.

Soulignons que le protecteur de la citoyenne et du citoyen, Me Renan Hédouville,  le directeur exécutif du Conseil Electoral Provisoire, Uder Antoine, Milos Krsmanovic, le représentant de la MINUJUSTH figurent parmi les personnalités qui ont participé au lancement de ce  projet.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :