Mercredi 1 Avril, 2020

Haiti: vers la mise en place d'un «fonds national d’appui à la santé»?

Illustration: UNFPA

Illustration: UNFPA

La commission santé du Sénat de la République en partenariat avec la World Vision a organisé un atelier de travail, jeudi 27 septembre à  l’hôtel Kinam autour de la proposition de loi portant la couverture universelle en matière des soins de santé en Haïti. Il s’agissait pour le sénateur Carl Murat Cantave de présenter les grandes lignes de cette proposition de loi qui se trouve actuellement au grand corps.

Ce texte établit un système obligatoire de couverture maladie universelle au profit des haïtiens résidant dans le pays par le biais d’une carte d’assurance. Cela se fera à deux niveaux : ceux qui ont un emploi verseront un montant pour avoir cette carte alors que ceux qui ne travaillent pas bénéficieront gratuitement des soins de santé à travers n’importe quel centre hospitalier sur le territoire sur le compte d’un fonds appelé « fonds national d’appui à la santé », précise l’élu de l’Artibonite.

Docteur Lauré Adrien, directeur général du ministère  de santé publique, présent à l’atelier se félicite de cette initiative de la commission santé du sénat, faisant remarquer  que l’accès à la santé est un droit fondamental.  

La directrice des engagements publics de World Vison, Fédorah Pierre-Louis rappelle que les enfants représentent la couche la plus  vulnérable en matière de soins médicaux dans le pays. Cette loi,  selon elle, viendra améliorer la situation des plus petits.

 Le président de la  commission santé du sénat de la République donne la garantie que l’accès à la santé ne sera plus luxe en Haïti après la publication de cette proposition de loi.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :