Dimanche 8 Décembre, 2019

Haiti: un pasteur marie deux mineurs de 17 et 14 ans

Haiti: Un pasteur marie deux mineurs de 13 et de 14 ans. Photo: Klebert Orleus

Haiti: Un pasteur marie deux mineurs de 13 et de 14 ans. Photo: Klebert Orleus

Vilnoi Dimezil, pasteur titulaire de l’Eglise Béthel de Bas-Fond, 6ème section de Marchand, a procédé au mariage de deux enfants âgés de 17 et 14 ans, le 13 octobre dernier. Une situation qui révolte Klébert Orléus qui est lui-même le coordonnateur CASEC de la 5ème section communale de cette localité.

Dans une interview accordée par téléphone à Loop Haïti, le responsable a ouvertement critiqué certaines coutumes matrimoniales observées par les habitants des zones rurales de Marchand. « Je me suis toujours opposé à ces formes de mariage qui se font exclusivement sur des bases religieuses et traditionnelles dans la communauté », a raconté Klébert Orléus, très remonté contre les organisateurs de cette cérémonie matrimoniales.

Une fois que des parents de la communauté soupçonnent que leurs enfants, particulièrement leurs filles, ont des relations sexuelles, ils les forcent à se marier avec leur partenaire selon M.Orléus. C’est ce qui s’est apparemment passé dans le cas du mariage de ces deux mineurs. « Les parents ont prétendu que la fille était enceinte alors qu’en réalité, ils cherchent à sauver son honneur parce qu’elle aurait perdu sa virginité », a-t-il précisé.

Pour aboutir à leur compte, les responsables d’églises et les parents s’arrangent dès fois à majorer l’âge des mineurs afin de les enregistrer dans le registre civil. Etant donné que les habitants de ces localités ignorent ce que dit le Code civil haïtien, peu de voix s’élèvent dans la communauté pour dénoncer ces pratiques si l’on se fie aux propos de Klébert Orléus.

Le responsable qui a, plusieurs fois, travaillé dans le domaine des droits humains et de la protection de l’enfance mène actuellement une bataille pour éradiquer ces pratiques dans la communauté. « Il y a quelques temps, j’ai réalisé une formation sur la protection de l’enfance pour des leaders et ils se sont montrés très satisfaits. J’ai organisé une cellule entre les coordonnateurs CASEC et j’entame actuellement des démarches auprès de certains organismes travaillant dans le domaine des droits humains et de la protection de l’enfance afin d'obtenir du soutien », a-t-il confié.

Klébert Orléus se montre déterminé à faire sanctionner le pasteur Vilnoi Dimezil et les parents des deux mineurs et, par le même biais, ordonner l'annulation de ce mariage forcé. Il a déjà acheminé une lettre à un juge d’instruction et une première rencontre est prévue à l’hôtel Rayon de lumière ce 30 octobre entre les coordonnateurs Casec, toujours selon Orleus.

Actuellement les deux mineurs habitent ensemble et doivent se débrouiller pour subvenir à leurs besoins. À Caho, 5ème et 6ème section communale de Marchand, l’Etat est totalement absent. Il n’existe, par exemple, aucun tribunal, d’écoles nationales et les routes pour y arriver sont seulement accessibles à dos d’âne. Donc les habitants s’organisent seuls, selon certains principes traditionnels et archaïques.

   

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :