Mercredi 17 Juillet, 2019

Le tourisme haïtien en difficulté : réaction de la Ministre Stephenson

La ministre du Tourisme Marie Christine Stephenson

La ministre du Tourisme Marie Christine Stephenson

Suite aux violentes manifestations et récents évènements survenus dans la capitale haïtienne, de nombreuses agences en ligne de voyage ont retiré Haïti sur la carte touristique mondiale pour des raisons sécuritaires. Un dur impact sur l’industrie du tourisme. La ministre Marie Christine Stephenson s’est dite « consternée par les impacts de la conjoncture actuelle qui, en plus des aspects purement économiques (entrées journalières, emplois, taxes), affectent profondément l’image d’Haïti, une destination caribéenne authentique et inoubliable ».

Cette destination dont la remise sur la carte touristique demande un effort constant est en proie une fois de trop à des crises récurrentes de gouvernance qui ne font que nous éloigner finalement des indicateurs de développement humains et économiques, a indiqué Mme Stephenson dans un document qu'elle a transmise à Loop Haïti. Elle précise que le secteur renaîtra en dépit des lourdes conséquences qui découlent des émeutes, des scènes de pillage et de casse.

Le tourisme est une industrie qui redore le blason d’Haïti sur l'échiquier mondial et fait vivre de larges franges de la société, a-t-elle indiqué tout en appelant les principaux responsables de l’Etat ainsi que les avatars du secteur privé à travailler de concert avec le peuple aux fins de prévenir ces situations d’incertitude et d’effroi, de garantir en tout temps la sécurité de nos standards d’accueil.

« Le Ministère se joint au reste de l'exécutif pour partager la tristesse des familles touchées par les actes de violence. Par ailleurs, il souhaite réitérer l'appel à la protection des conditions propices à l'investissement touristique, ce qui participera de la crédibilisation des efforts en matière de marketing. Le Ministère du tourisme a la ferme certitude que le climat de paix sera rétabli et concomitamment les conditions susceptibles de favoriser ses démarches de repositionnement d’Haïti sur la carte touristique internationale », a fait savoir la ministre.  

Haiti est trop riche pour être pauvre, Haiti est trop riche en culture pour être pauvre, Haiti est trop riche en sites naturels remarquables pour être pauvre, Haiti est trop riche en Histoire authentique et unique pour être pauvre. Avec toutes ces potentialités en main, comment accepter la pauvreté, la misère, les sinistres, conclut-elle.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :