Vendredi 16 Novembre, 2018

Haïti pourra désormais prêter de l’argent de la Banque Mondiale

Le président Jovenel Moïse et le premier ministre Jack Guy Lafontant.

Le président Jovenel Moïse et le premier ministre Jack Guy Lafontant.

Bonne nouvelle pour l’économie haïtienne ? « En regard des critères de la Banque Mondiale imposable aux 182 pays membres du consortium, Haïti est désormais éligible pour des prêts concessionnels » de l’institution financière dont la mission est d'apporter un soutien financier aux pays en voie de développement et à d'autres pays, plus pauvres encore. Entendez par prêts concessionnels des prêts obtenus à faibles taux, voire 0% d’intérêt avec souvent le début du remboursement différé.

La nouvelle, rapportée par Haiti Libre, a été confirmée par Anabela Abreu, représentante de la Banque Mondiale en Haïti, lors d’une séance d’information sur les procédures de fonctionnement de la Banque Mondiale organisée tenue la semaine écoulée à l’intention des cadres, techniciens et des responsables d’organismes autonomes relevant du Ministère de l’Économie et des Finances.

Récemment, le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale a approuvé deux dons d’un montant total de 35 millions de dollars en vue d’améliorer l’accès à l’électricité pour plus de deux millions d’Haïtiens et de développer les investissements dans les énergies renouvelables au bénéfice des zones rurales et urbaines mal desservies

Le niveau d’endettement du pays est actuellement assez élevé. Jean Donat André, représentant du ministère de l’Économie et des Finances a révélé dans Le Nouvelliste que jusqu’en mars de cette année, Haïti avait accumulé une dette estimé à environ 3 milliards de dollars américains envers des créanciers internes et externes. Le gouvernement consacre 9.8% du budget 2017-2018 pour payer une partie de ces dettes.