Vendredi 13 Décembre, 2019

Haiti: le gouvernement Céant entre officiellement en fonctions

Jean-Henry Céant devant le sénat le 14 septembre 2018 / Vidéos : Luckenson Jean/ LoopHiati et Samuel P. Accius

Jean-Henry Céant devant le sénat le 14 septembre 2018 / Vidéos : Luckenson Jean/ LoopHiati et Samuel P. Accius

Plus de deux mois après la démission de l'ex-Premier ministre Jacques Guy Lafontant et son cabinet, Haïti a officiellement un nouveau gouvernement. Investi et installé ce lundi, il a fallu à Jean-Henry Céant, plus de 24 heures de séances au Parlement, entre 14 et 16 septembre, pour obtenir le vote de confiance nécessaire à la déclaration de sa politique générale.

Les événements des 6, 7 et 8 juillet ont eu raison de l'ancienne équipe gouvernementale. Le 14 juillet, son chef Jack Guy Lafontant a dû céder aux pressions venues de toutes parts, notamment du groupe de députés minoritaire par lequel il fut interpellé suite aux soulèvements populaires émaillés de violences en réponse à, entre autres, une tentative de revoir à la hausse les prix du carburant.

 

Le 5 août, après plus de deux semaines de consultations auprès de différents secteurs, le président Jovenel Moïse a annoncé avoir jeté son dévolu sur Jean-Henry Céant, notaire et ancien adversaire du chef d'Etat aux dernières présidentielles. Vu comme un « rassembleur », le leader de Renmen Ayiti est alors désigné comme Premier ministre avec pour mission de redonner confiance en l'Etat à la population, œuvrer en vue de l'amélioration des conditions de vie des citoyens et préparer/organiser les élections de 2019.

Présenté officiellement le 6 août, Jean-Henry Céant fait dépôt de ses pièces au parlement, le 10 août 2018.

 

Après la formation de son cabinet ministériel de 22 membres dont six reconduits, il fait, du 14 au 16 septembre, la déclaration de sa politique générale devant les deux chambres du parlementLa réforme et le renforcement du système de santé, une réforme fiscale et douanière, la lutte contre la corruption et la contrebande, la création d'emplois, le support du secteur du tourisme, la diminution du train de vie de l'Etat entre autres, figurent sur sa longue liste de promesses résumée dans cette vidéo...

 

Il s'avère nécessaire de noter que dans sa présentation, l'ex-candidat à la présidence a promis, dans un contexte où le mouvement social Petrocaribe Challenge prend une ampleur plus que non négligeable, que son « gouvernement accordera une attention toute particulière à la finalisation des enquêtes, dans les meilleurs délais, sur l’utilisation des fonds Petrocaribe ». Il a également évoqué, entre autres, un éventuel amendement de la constitution dans son agenda prévisionnel. Ce qui se fera, selon lui, « sans empressement, mais avec diligence… ».

A l'issue des débats entre les parlementaires, Jean-Henry Céant obtient un vote favorable des pères conscrits avec 21 voix pour, 5 contre et 2 abstentions, puis un vote de confiance de la chambre des députés le 16 du même mois (84 votes pour, 5 contre et 4 abstentions). Un acte salué par le chef d'Etat Moise et l'ex-Premier ministre Lafontant. Si le premier lui souhaite « plein succès » et la garantie de son «soutien », le second lui dit « bonne chance ». « Je vous souhaite bonne chance et vous demande de soutenir le président dans ses efforts pour mettre Haïti sur la route du changement », a twitté Lafontant.

 

Investie et installée ce 17 septembre, la nouvelle équipe gouvernementale entre donc en fonctions ce même jour. De nombreux défis l'attendent. À un moment où il faut 70 gourdes pour un dollar américain, les jeunes quittent massivement le pays en quête de meilleures conditions de vie, les gangs dans les quartiers populaires ne chôment pas, le CSPJ se plaint de la nomination tardive des juges, Jean-Henry Céant sera-t-il à même d'améliorer substantiellement la donne, ou sera-t-il juste l'un des Premier-ministres du quinquennat de Jovenel Moïse?

L'histoire répondra peut-être à cette question... mais en attendant, le président Jovenel Moise, conscient des réalités sociales, politiques et économiques actuelles, a émis ces mots à l'endroit du nouveau chef de Gouvernement: « Le pays attend beaucoup de vous. Je vous souhaite plein succès dans cette mission difficile dans ce contexte historique particulier. »

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :